La Préfète des Hautes-Pyrénées Anne-Gaëlle Baudoin-Clerc proposera la création d'une grande communauté d'agglomération réunissant les pays de Tarbes, Lourdes et Ossun (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

La Préfète des Hautes-Pyrénées Anne-Gaëlle Baudoin-Clerc proposera la création d’une grande communauté d’agglomération réunissant les pays de Tarbes, Lourdes et Ossun (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Dans une semaine, les 474 maires des Hautes-Pyrénées sauront quelle communauté de communes ils devraient rejoindre. La Préfète des Hautes-Pyrénées présentera alors la nouvelle carte de l’intercommunalité dans le département. Sur les 30 communautés de communes, seules cinq répondent aux nouvelles exigences de la loi Notre. Mais Anne-Gaëlle Baudoin-Clerc veut aller plus loin en proposant la création d’une grande agglomération capable de peser dans la nouvelle grande région Languedoc-Pyrénées.

C’est ainsi qu’une communauté d’agglomération Tarbes – Ossun – Lourdes sera dessinée, riche de 111 000 habitants et d’un aéroport international. « C’est une vieille idée qui est en train de devenir un projet. J’y travailler avec les élus (…). Notre département est dans une place périphérique par rapport à l’axe Toulouse-Montpellier. Il faut mettre en place des structures pour que notre territoire puisse être entendu », note la Préfète des Hautes-Pyrénées.

Une agglomération imposante, suffisamment attractive face à Toulouse, l’agglomération de Pau et celle de Bayonne – Biarritz, qui puisse parler de développement économique d’une seule voix, sans effacer la proximité avec les habitants, c’est l’ambition de la Préfète.

Reste à savoir comment vont travailler ensemble les élus de chaque communauté à fusionner ? D’autant que les compétences de chaque structure ne sont pas forcément compatibles, et qu’il faudra absorber les nouvelles compétences comme celle de l’eau et l’assainissement.

Les propositions seront faites le 18 septembre prochain en commission par Anne-Gaëlle Baudoin-Clerc. « Elles sont issues d’un travail de six mois avec les élus. J’ai présidé une cinquantaine de réunions », précise la préfète. Ensuite, les communes auront jusqu’au 18 décembre prochain pour donner un avis. Ensuite, la commission se réunira pour acter les fusions (forcément nombreuses) dans les Hautes-Pyrénées pour atteindre des structures de 15 000 habitants. Le 31 mars 2016 marquera le début des fusions pour de nouvelles intercommunalités prêtes à fonctionner, prévoit la loi, le 1er janvier 2017.

Les quinze prochains mois devraient donc être très mouvementés chez les élus des 474 communes et 30 intercommunalités des Hautes-Pyrénées.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Истёк срок регистрации доменаwwtunnel.com