Damien Lempereur (Debout la France 65) veut que la grande région se nomme "Midi-Pyrénées" (Pyrénéesinfo Archives, E.B.).

Damien Lempereur (Debout la France 65) veut que la grande région se nomme « Midi-Pyrénées » (Pyrénéesinfo Archives, E.B.).

Toute la presse régionale en parle : notre région va changer de nom ! Et pour cause : après avoir procédé au redécoupage des régions sans consulter personne, au risque d’aggraver les déséquilibres territoriaux et de multiplier les dépenses publiques, le parti socialiste souhaite cette fois recueillir l’avis de la population pour en définir… le nom !

En clair, le gouvernement ne nous a pas demandé notre avis sur les compétences, sur l’équilibre des territoires, sur les enjeux économiques ou bien encore le nombre (beaucoup trop élevé !) des élus, mais il nous demande de nous concentrer sur l’accessoire, le papier cadeau : à savoir le nom du nouveau mastodonte administratif qui va gérer notamment les trains (TER) et les lycées.
Notre nouvelle région, forte de 13 départements, comprend désormais des zones très différentes : une partie de la chaîne des Pyrénées, une partie du littoral méditerranéen, une partie de la bordure Sud du Massif Central, et d’autres territoires dont la géographie aussi bien que l’histoire présentent des caractères extrêmement diversifiés.

Comme Bigourdan, je ne peux que rejoindre l’avis de l’unique représentante (sur 30 membres) des Hautes-Pyrénées dans le comité chargé de choisir le futur nom, Madame Nathalie Candalot, chef d’entreprise à Adé. Elle souhaite en effet défendre l’appellation « Pyrénées », si chère à notre coeur. Notre attachement a d’ailleurs du sens puisque les Pyrénées bordent quatre départements du futur ensemble et sont une frontière naturelle avec nos voisins espagnols.

Mais ne soyons pas dupes : ce mot de « Pyrénées » est vouée à disparaître au regard des 5 propositions retenues à ce stade : Languedoc, Occitanie, Occitanie – Pays Catalan, Pyrénées-Méditerranée, Languedoc-Pyrénées. Sans compter que notre département n’a qu’un représentant sur … 30 membres dans le comité qui va décider du futur nom.

En réalité – et nous l’avons vu dans les autres régions avec le choix des « Hauts de France » ou du « Grand Est » – tout est fait pour couper nos régions de nos territoires, pour les rendre abstraites, désincarnées. Pour le gouvernement, faire référence à un terroir, à la géographie ou à l’histoire semble être une faute de goût !

C’est pourquoi il faut défendre l’actuel nom des 8 départements qui composent notre région : Midi-Pyrénées. Il n’y a en effet aucune raison objective de changer quelque chose qui fonctionne et qui a un sens historique, géographique et même politique. Sans compter que ce sont des centaines de milliers d’euros (ou plus ?) qui seront économisés si l’on conserve l’actuel nom puisqu’il ne faudra pas changer tous les documents administratifs, tous les logos, formulaires, logiciels…

Et pour quel emblème ? La croix occitane est si belle. Allons-nous la perdre ? L’actualité nous démontre que les autorités commence à supprimer les drapeaux régionaux historiques dans les autres régions au fur et à mesure que les nouveaux noms sont décernés… Dans le même temps, les 5 départements voisins resterons groupés sur l’appellation Languedoc-Roussillon. Même problématique, même solution.

Alors certes, il existera un ensemble technocratique plus large regroupant les 13 départements et qui aura le nom administratif de Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées, soit LRMP en abrégé. Et alors ? Vous pensez sérieusement que qu’un touriste du nord de la France en vacances chez nous expliquera à ses amis qu’il va passer ses vacances en « Occitanie -Pays Catalan » ou en « Languedoc » ? Non, ils continuera de venir « dans les Pyrénées ». Et c’est tant mieux !

Il ne faut pas tomber dans le piège qui consiste à vouloir – par un changement symbolique de nom – faire passer un redécoupage purement territorial pour un véritable projet identitaire. Le département des Hautes-Pyrénées a sa propre spécificité. Il s’inscrit dans le territoire midi-pyrénéen.

Défendons la seule solution qui économisera nos impôts et défendra notre identité, le maintien du nom de Midi-Pyrénées pour les 8 départements de notre ancienne région.

Communiqué de Damien Lempereur, Délégué National DLF, Secrétaire Départemental 65.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Истёк срок регистрации доменаwwtunnel.com