Le député PS des Hautes-Pyrénées, Jean Glavany, a fait sa rentrée politique (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Le député PS des Hautes-Pyrénées, Jean Glavany, a fait sa rentrée politique (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Alors que les débats à l’Assemblée Nationale sont très agité, le député PS des Hautes-Pyrénées faisait sa rentrée politique, ce jeudi 28 janvier 2016. C’est à la mairie d’Aureilhan que Jean Glavany avait réuni la presse locale pour faire le tour des grands sujets nationaux et locaux. De François Hollande à l’intercommunalité, petit tour d’horizon.

En France, le débat sur la déchéance de la nationalité et la prolongation de l’Etat d’urgence ne laisse pas indifférent le député socialiste. « Beaucoup de nos compatriotes oublient un peu vite que notre pays reste en guerre, avec un terrorisme international qui ne frappe pas que nous », explique Jean Glavany, en s’étonnant des réactions « de politique de droite comme de gauche » sur ce dossier. Pour le député, l’Etat d’urgence doit être prolongé pour quelques mois. « Pour la déchéance de nationalité, c’est un problème délicat car le droit nous interdit de créer des apatrides. Mais je fais la différence entre ceux qui essaient de trouver une solution et ceux qui mettent de l’huile sur le feu. Je trouve ça irresponsable. Il faut essayer de trouver des solutions consensuelles. »

C’est un peu dans le même esprit que l’ancien président du Grand Tarbes a évoqué le projet de grande agglomération Tarbes-Ossun-Lourdes, dont les discussions s’enlisent face à de nombreux refus. « Alors que toutes les agglomérations autour de nous grandissent, est ce qu’il serait intelligent d’être les seuls à échapper à ce mouvement général ? », s’interroge Jean Glavany. Si le député trouve important de tenir compte des bassins de vie et des identités dans le monde rural, il souhaite une union des forces urbaines dans une vaste nouvelle région. Unir les forces, c’est travailler ensemble autour du développement économique, en arrêtant la concurrence entre les zones d’activités de Tarbes, Ossun et Lourdes.

Quant à la question de savoir si le syndicat mixte Pyrénia pourrait être le porteur du développement économique d’une grande agglomération, Jean Glavany n’écarte pas l’hypothèse. Bien au contraire…

En attendant, il faudra convaincre les élus, urbains et ruraux, pour avancer dans ce dossier en 2016.

Et 2017 ? Si Jean Glavany salue le travail et l’engagement de Christiane Taubira, il écarte l’hypothèse d’une primaire à gauche si François Hollande est candidat à sa succession. Un souhait de Jean Glavany ? « Qui d’autre ? Et l’idée qu’il se représente devant le peuple, je trouve ça démocratique. »

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Истёк срок регистрации доменаwwtunnel.com