Autour de la Préfète des Hautes-Pyrénées, les services de gendarmerie, de justice et de police ont présenté le bilan de la délinquance dans les Hautes-Pyrénées pour 2014 (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Autour de la Préfète des Hautes-Pyrénées, les services de gendarmerie, de justice et de police ont présenté le bilan de la délinquance dans les Hautes-Pyrénées pour 2014 (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Entourée de la Procureur de la République de Tarbes, de la gendarmerie et de la police, la Préfète des Hautes-Pyrénées a analysé le bilan de la délinquance dans les Hautes-Pyrénées pour l’année 2014. Des chiffres globalement en baisse pour l’année écoulée, même si l’attention des forces de l’ordre ne doit pas faiblir.

Les atteintes aux biens ont marqué une baisse de 2% (- 110 faits sur un total de 6 175) en 2014, après une forte hausse en 2013. « Il y a une inversion de tendance, même si on n’a pas rattrapé la poussée à la hausse de l’an dernier », note Anne-Gaëlle Baudoin-Clerc. Des résultats encourageants notamment sur les cambriolages, en légère baisse. « Un plan d’action spécifique a été mis en œuvre, avec une présence renforcée sur le terrain, et davantage de réactivité. » Ils sont souvent l’œuvre de bandes itinérantes venues de l’agglomération de Toulouse ou des Pyrénées-Atlantiques. Mais si les cambriolages des résidences principales et secondaires baissent, les vols à la roulotte et les vols de véhicules sont en hausse. 1 378 faits (+ 6%) dont 191 vols de voitures. « Un quart de ces faits sont liés à la négligence », note la préfète des Hautes-Pyrénées. Du sac laissé sur le siège passager à la voiture qu’on oublie de fermer, même pour quelques secondes, offrent des opportunités que les voleurs ne manquent rarement.

Face à cela, le taux d’élucidation est en nette hausse, tant sur les cambriolages que sur les menaces physiques et les agressions.

« Nous menons une politique de prévention et de sensibilisation. On a besoin dans les Hautes-Pyrénées de travailler avec les professionnels comme les habitants pour leur faire prendre conscience des risques et les impliquer dans la lutte contre la délinquance », note Anne-Gaëlle Baudoin-Clerc.

Car les opérations développées ces dernières années semblent porter leurs fruits, à l’image de l’Opération Tranquillité Vacances, menée en zone gendarmerie comme en zone police. Le principe est simple : signaler votre départ en vacances afin que les services de sécurité viennent régulièrement à votre domicile. Des opérations à destination des commerçants ont également été développées cette année.

Pour cette année 2015, la poursuite de la lutte contre les cambriolages « qui alimente le sentiment d’insécurité » et contre les vols de véhicules feront partis des priorités des forces de l’ordre. Les cambriolages dans les locaux associatifs, administratifs, les caves et les garages seront aussi dans le viseur des policiers et des gendarmes. Une application à destination des professionnels sera développée dans les Hautes-Pyrénées pour une plus grande réactivité des forces de l’ordre.

Si l’insécurité routière ne sera pas oubliée, l’autre objectif de l’année 2015 sera de surveiller et lutter contre les foyers de radicalisation dans notre département. Une cellule de suivi des signalements existe déjà dans les Hautes-Pyrénées.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>