Avant le débat en session, Michel Pélieu a présenté les grandes lignes du futur budget du Conseil Général des Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Avant le débat en session, Michel Pélieu a présenté les grandes lignes du futur budget du Conseil Général des Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Comme toutes les collectivités territoriales en France, le Conseil Général des Hautes-Pyrénées est face à une équation qui peut paraître impossible. Face à la baisse des dotations de l’Etat (-8 millions pour le Conseil Général), il faut maintenir le budget sans peser sur les ménages. Avant le Débat d’orientations budgétaires de ce vendredi 30 janvier 2015, le président Michel Pélieu a fait travailler ses services autour de cette équation : pas de hausse d’impôts locaux pour la 3e année consécutive, maintien des investissements à un haut niveau et maîtrise des dépenses.

« Il faut, plus que jamais, investir pour soutenir l’activité des entreprises, la création de richesses et l’emploi. Cette année encore, je proposerai au Conseil Général d’injecter plus de 60 millions d’euros dans l’économie locale au travers de plusieurs investissements », explique Michel Pélieu.

Pour y arriver, les services ont du réduire leurs budgets de 1 à 5%. Une maîtrise qui touche toutes les compétences du Conseil Général des Hautes-Pyrénées, même si le budget social augmentera cette année encore du fait de la crise qui continue.

Pour y arriver, l’innovation a été de mise. « En matière sociale, l’objectif pour 2015 est d’améliorer encore l’accompagnement des bénéficiaires du RSA en reliant toujours plus l’insertion au travail et au développement économique », ajoute le président du Département. Ainsi, l’expérience débutée l’an passée autour du travail fourni aux bénéficiaires du RSA au sein du service des routes sera poursuivie.

Le Conseil Général va augmenter aussi les mutualisations entre les services. Cela passera par un pool commun de véhicules de services, pour une meilleure gestion, une renégociation des contrats à l’échelle de tous les services du Département (SDIS et collèges inclus)…

60 millions d’euros d’investissements seront proposés au vote des conseillers généraux pour 2015. Parmi les grands projets, la poursuite de l’aménagement de la RN21 entre Adé et Lourdes, la fin des travaux de la déviation de Cadéac, la rénovation des routes départementales, la poursuite des travaux dans les collèges, l’extension du réseau de fibre optique… Mais aussi la construction de la Maison départementale de l’enfance et de la famille dans le quartier de l’Ormeau à Tarbes, dont les travaux débuteront cette année.

En maintenant un fort niveau d’investissement, Michel Pélieu veut pouvoir injecter de l’argent dans l’économie locale pour soutenir les entreprises des Hautes-Pyrénées ; préférant investir pour l’emploi que retrouver d’éventuels chômeurs dans les bénéficiaires du RSA.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>