Marc Zarrouati est le nouveau secrétaire général de la Préfecture des Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Marc Zarrouati est le nouveau secrétaire général de la Préfecture des Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Il était attendu depuis de nombreuses semaines par les équipes de la Préfecture des Hautes-Pyrénées. Arrivé cet été, Marc Zarrouati occupe désormais le poste de secrétaire général de la Préfecture, mais aussi de sous-préfet de l’arrondissement de Tarbes.

Agé de 45 ans, Marc Zarrouati arrive du Vaucluse où il était Directeur de Cabinet du Préfet. Mais il connaît bien l’ex-Région Midi-Pyrénées pour être né à Toulouse, mais aussi pour avoir exercer son précédent métier : maître de conférence en physique quantique à l’Université de Toulouse 3 Jean-Jaurès. Un métier qui l’a amené à intervenir à l’IUT de Tarbes ponctuellement.

En 2011, il a choisi de changer de voie professionnelle en intégrant l’Ecole Nationale d’Administration. A la sortie de l’ENA, il choisit la préfectorale et arrive dans le Vaucluse. « Je voulais un métier qui touche à l’humain. Chaque décision prise, toutes les questions fortes se basent sur l’humain », explique Marc Zarrouati.

Au poste de secrétaire général, il aura en charge la gestion des services de la Préfecture. « Il faut mettre tous les moyens de la Préfecture aus ervice des politiques publiques. C’est un travail d’équipe, car il y a toujours des dossiers transersaux. »

Ses premiers dossiers l’ont déjà amenés sur le terrain, à l’occasion des plans de sécurité à Lourdes en août. « Ca m’a permis de rencontrer les forces opérationnelles sur le terrain. J’ai pu mesurer la fluidité entre les différents acteurs de la sécurité. Ce sont des gens qui se connaissent, qui se font confiance et qui partagent. Cela permet une efficacité importante », rappelle le nouveau secrétaire général.

Parmi ses missions de sous-préfet de Tarbes, les questions sociales seront au coeur des prochains mois, notamment la question de l’emploi. « Je trouve que c’est un département chargé d’histoire, mais aussi d’histoire industrielle. Il y a un enjeu à ne pas en parler au passé. Il y a beaucoup de volonté, d’énergie pour lancer ou relancer des outils industriels. Et c’est un bon pari ! »

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Истёк срок регистрации доменаwwtunnel.com