La Préfète des Hautes-Pyrénées, Béatrice Lagarde, a présenté le dispositif de sécurité mis en place à Lourdes (Pyrénéesinfo Lourdes, Eric BENTAHAR).

La Préfète des Hautes-Pyrénées, Béatrice Lagarde, a présenté le dispositif de sécurité mis en place à Lourdes (Pyrénéesinfo Lourdes, Eric BENTAHAR).

Depuis l’attentat commis à Nice le 14 juillet dernier, la sécurité des sites touristiques français est au coeur de la préoccupation des services de l’Etat. Et l’attentat commis ce mardi 26 juillet 2016 dans une église ne fait que renforcer les décisions déjà prises dans les Hautes-Pyrénées au sujet des Sanctuaires de Lourdes.

C’est à la mairie de Lourdes que la préfète des Hautes-Pyrénées, Béatrice Lagarde, a fait un point précis sur les mesures de sécurité qui seront mises en place à l’occasion des grands pèlerinages du mois d’août dans la cité mariale. « Sur ce type de site, nous ne pouvons faire qu’une co-production de sécurité. C’est une décision partenariale avec la mairie et les Sanctuaires », note Béatrice Lagarde.


[LOURDES] Sécurité renforcée pour les… par pyreneesinfotv

Si le lieu restera ouvert à tous, comme le veut sa vocation originelle, des militaires armés pourraient, pour la première fois, patrouiller dans l’enceinte du site religieux durant les prochaines semaines. De même, les Sanctuaires de Lourdes vont renforcer leurs propres services de sécurité en faisant appel à des professionnels, aux côtés des traditionnels bénévoles.

Le nombre d’accès sera limité et encadré, enfin de protéger au mieux le vaste espace religieux. Autour des Sanctuaires, des mesures de circulation précises devraient être mises en place dans le même esprit. « La situation est prise au sérieux et la sécurité est une question qu’on aborde frontalement », ajoute Thierry Castillo, le directeur administratif des Sanctuaires de Lourdes.

Sur le terrain, les effectifs de sécurité seront renforcés. Des policiers de Tarbes viendront rejoindre leurs collègues de Lourdes et d’autres agents de la zone Défense complèteront le dispositif. A cela s’ajouteront une équipe cynophile, deux équipes de la BAC (Brigade Anti-Criminalité), deux formations motocyclistes urbaines, ainsi que trois unités de forces mobiles (CRS) qui arriveront dès le 8 août. Un renforcement militaire, mais aussi des sapeurs-pompiers supplémentaires sur les centres de Lourdes et des environs seront mobilisés autour des grands rendez-vous religieux.

Si l’histoire récente en France nous rappelle violemment que le risque zéro n’existe plus, les services de l’Etat mettront en place un dispositif important pour préserver la présence des pélerins dans la ville de Lourdes.

Pyrénéesinfo à Lourdes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>