Olivier Monteil, secrétaire départemental du FN65, dénonce l'installation de 250 migrants sur Lourdes (Pyrénéesinfo Tarbes, Archives E.B.).

Olivier Monteil, secrétaire départemental du FN65, dénonce l’installation de 250 migrants sur Lourdes (Pyrénéesinfo Tarbes, Archives E.B.).

Réponse | En réponse au Front National des Hautes-Pyrénées, la Préfète et le Procureur de la République dénoncent une « campagne de désinformation » sur l’accueil des migrants.

Y a-t-il 250 migrants installés sur Lourdes et les environs de la cité mariale ? Dans un communiqué, le conseiller régional Front National des Hautes-Pyrénées dénonce une installation cachée. Voici le communiqué d’Olivier Monteil.

«Le black-out est total ! Qui informe la population sur le fait que ce sont désormais 250 « migrants », réfugiés douteux mais authentiques clandestins, qui sont logés dans Lourdes ? Sans parler de ceux répartis sur les communes voisines, comme Argelès-Gazost…

Ce sont aujourd’hui plusieurs dizaines de sites qui accueillent gratuitement des « migrants » à Lourdes.

Qu’attendent la commune de Lourdes et la Préfecture pour communiquer sur ce sujet ? Comment sont assurés les contrôles et la sécurité ? Les Lourdais et les Bigourdans sont-ils donc indignes de savoir qui vient dans leur ville et où vont leurs impôts ? Car ce sont bien les contribuables qui payent ces logements réhabilités ou refaits à neuf pour loger les « migrants » que l’Etat nous impose !

Plus scandaleux encore, comme l’indique une note d’information destinée aux agents de Police : il est demandé aux Policiers, en cas d’intervention sur un site d’hébergement de « migrants » à Lourdes, de se contenter de rédiger une simple « main courante d’événement » ! Pas de plainte donc ? Même en cas de « délit grave, que le demandeur d’asile soit auteur ou victime », l’administration n’enjoint aux Policiers que d’appeler…la directrice du CADA (Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile)!

Jusqu’où ira cette volonté malsaine de cacher la vérité aux Lourdais ?

Le Front National des Hautes-Pyrénées s’insurge contre ce camouflage volontaire de l’immigration clandestine à Lourdes comme dans le reste du département, et contre les consignes données pour en minimiser les effets visibles, telles que de ne faire enregistrer par les agents de Police que des « mains courantes ».

Il s’élève contre l’injustice flagrante que constitue ce principe de « préférence étrangère » au profit des migrants pour l’attribution de logements sociaux, alors même que ces derniers ont vocation, par leur objet, à être attribués aux citoyens français en difficulté et ayant-droit !

Cette injustice, qui frappe notamment nos chômeurs, nos retraités, nos pauvres, nos agriculteurs (un tiers d’entre eux gagne moins de 350 €/mois !) est trop grave pour que nous ne la dénoncions pas une nouvelle fois. En République, la priorité doit être rendue aux citoyens français! »»

Communiqué du FN 65.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>