En l'absence de Charles Habas, Yannick Boubée a lu le discours du président du Grand Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

En l’absence de Charles Habas, Yannick Boubée a lu le discours du président du Grand Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Ambiance particulière pour les voeux de la Communauté d’agglomération du Grand Tarbes à la population et au personnel communautaire. Au contexte national marqué par les récents attentats, le « drame familial » qui a touché le président Charles Habas était dans tous les esprits. C’est par la voix du premier vice-président, Yannick Boubée, que Charles Habas a présenté ses voeux.

Des voeux économiques, l’une des compétences importantes de l’agglomération, qui sont marqués par la volonté « toujours intacte » de l’enseigne Auchan de s’installer sur la zone Séméac-Soues, après l’accord national pour son implantation. Le développement et la sécurisation des zones Bastillac (Tarbes) et Parc des Pyrénées (Ibos), mais aussi le redémarrage de la ZAC EcoParc de Bordères/Echez font partis des grands chantiers de l’année 2015 pour le Grand Tarbes.

Un dossier sera également relancé cette année. « Le conseil de développement sera relancé. Cet organise consultatif abordera des thématiques liées notamment à l’aménagement et au développement de l’agglomération, en regroupant des personnalités qualifiées de toutes compétences et de toutes sensibilités. Elles nous accompagneront dans la déclinaison de notre vision stratégique du territoire », explique Yannick Boubée.

D’autres grands projets seront lancés, en complément de ceux poursuivis pendant les neuf premiers mois de la nouvelle présidence. « Neuf mois qui ont pu voir l’accomplissement de projets lancés sous la présidence de Gérard Trémège, que je tiens à saluer aujourd’hui. L’inauguration des aménagements des lacs de Bours-Bazet, la mise en service de l’aire de covoiturage de Tarbes-Est… »

Si l’avenir financier est une équation de plus en plus difficile pour les collectivités, en raison de la baisse régulière des dotations de l’Etat, un autre avenir s’annonce pour le Grand Tarbes. « Dans le cadre de la réforme territoriale, une réflexion sur le périmètre des intercommunalités sera menée. Ainsi, personne n’est en mesure, à ce jour, de dessiner les contours qui seront ceux du Grand Tarbes au 1er janvier 2016. »

Les douze prochains mois seront donc ceux de l’élargissement du territoire communautaire, mais aussi de projets structurants à mener dans une contrainte économique toujours plus forte.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>