A Horgues, c'est tout un village qui doit se mobiliser pour le projet d'Ehpad (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

A Horgues, c’est tout un village qui doit se mobiliser pour le projet d’Ehpad (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

C’est tout un village qui doit se mobiliser pour les personnes âgées ! A l’occasion de la traditionnelle cérémonie de vœux à la population, le maire d’Horgues (Pays de Tarbes, Hautes-Pyrénées) a décidé de lancer un appel à ses concitoyens pour qu’ils se mobilisent autour du projet de création d’un Ephad sur la commune.

« Nous lançons notre marche en avant pour l’attribution de l’Ehpad qui doit être placé sur l’axe Tarbes – Bagnères », explique Jean-Michel Ségneré, le maire d’Horgues. Et cela passera par la mobilisation des habitants pour soutenir ce projet créateur d’emplois et de lien social sur ce territoire situé aux portes de Tarbes.

« Ce projet n’est pas la lubie d’un élu. Il y a un besoin de lit sur l’axe Tarbes – Bagnères. Et ça fait cinq ans qu’on travaille avec le groupe Scapa sur ce projet, qu’on a levé tous les obstacles. »

Le dernier reste le choix des autorités publiques parmi les onze projets présentés à l’appel lancé par le Département des Hautes-Pyrénées. 85 lits pour personnes âgées dépendantes, dont une partie pour les personnes atteintes d’Alzheimer, pour des personnes handicapées vieillissantes et pour les situations d’urgence. « Nous voulons être au plus prêt des besoins des usagers et du territoire », ajoute Pierre-Marie Varachaud, le directeur du groupe Scapa.

Le choix de ce groupe n’est pas innocent pour Jean-Michel Ségneré. Basé à Tarbes, le groupe Scapa gère déjà des Ehpad dans les Hautes-Pyrénées (Aureilhan, Saint-Laurent de Neste…). « Nous sommes une association de l’Economie Sociale et Solidaire, installée depuis 1967 en Hautes-Pyrénées. »

L’expérience du terrain et du territoire pour un projet chiffré à 10,7 millions d’euros, et 50 emplois créés localement. Pour cela, un terrain de 27 hectares, situé à l’entrée de la commune côté Laloubère, a déjà été réservé. « On souhaite faire sur Horgues un projet pour le territoire. Outre les 85 lits, on a prévu une table d’hôtes ouvert à tous les usagers et au public, et une salle de réunion à disposition des associations », ajoute le directeur du groupe Scapa.

Avec comme dernier argument un prix journalier moyen plus bas que le prix fixé par le Département dans son appel d’offres (66,30 euros contre 68 euros fixé par le Département), le maire d’Horgues veut croire en la création de cette structure de santé sur sa commune. « Je sais qu’on a le meilleur partenaire, un coût de nuitée imbattable, et un emplacement idéal. La seule chose qui pourrait faire qu’on ne soit pas retenu, c’est la politique », conclut Jean-Michel Ségneré.

Décision au mois de mai prochain.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>