Les élus PS et PRG se sont retrouvés autour de leurs nouvelles sénatrices Viviane Artigalas et Maryse Carrère (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Les élus PS et PRG se sont retrouvés autour de leurs nouvelles sénatrices Viviane Artigalas et Maryse Carrère (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

La continuité dans le changement. Face aux douze candidats de tous bords candidats aux élections sénatoriales 2017 dans les Hautes-Pyrénées, les grands électeurs ont reconduit les deux grands partis de gauche du département.

Mais ce sont deux nouveaux visages qui représenteront les Hautes-Pyrénées au Palais du Luxembourg. Le 2 octobre prochain, Maryse Carrère (PRG) et Viviane Artigalas (PS) s’installeront au Sénat pour six années de mandat. Elles succèdent ainsi à Josette Durrieu pour le PS, et François Fortassin et Michel Pélieu pour le PRG.

Si l’attente a été longue (le temps que Paris valide les résultats locaux) sous le soleil de ce dimanche 24 septembre 2017, elle aura été moins longue pour Maryse Carrère. La maire de Lau-Balagnas a acquis son siège dès le 1er tour, en obtenant 460 voix sur les 854 grands électeurs. Aussitôt, son suppléant (et sénateur sortant) Michel Pélieu est le premier à embrasser la nouvelle sénatrice, suivi par les élus PRG mais aussi le député En Marche Jean-Bernard Sempastous.

Il aura fallu attendre un second tour et 18h pour savoir qui occuperait le second siège. Arrivée en deuxième position avec 352 voix au premier tour, et avec le retour des deux candidats Front de Gauche, mais aussi de la candidate En Marche Virginie Siani, la victoire de la socialiste Viviane Artigalas était acquise. Une victoire confirmée par l’annonce des résultats et du score de 437 voix. La (désormais) ancienne sénatrice PS Josette Durrieu sera là, à ses côtés, pour fêter ce score.

Pour les autres candidats, le verdict est plus sévère. Gilles Craspay (Parti Radical) obtient 172 voix (et 169 au premier tour), Bernard Verdier (sans étiquette) remporte 105 suffrages (125 au premier tour), Virginie Siani (En Marche) a obtenu 103 voix au premier tour et Jacques Béhague 60 voix (contre 92 au premier tour). Les deux candidats communistes ont obtenu 86 et 59 voix, tandis que le candidat FN décroche 12 suffrages.

Les grands électeurs ont donc choisi de reconduire un ticket PS-PRG pour les représenter au Sénat. La République En Marche signe là une sévère déconvenue, en Hautes-Pyrénées comme au niveau national.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>