Un homme a été interpellé dans le cadre du meurtre de Montaner.

Un meurtre dans un contexte de « grande violence, d’agitations, de désordres », indiquait ce vendredi 24 février 2012 le procureur de la République de Pau, Jean-Christophe Muller. Il ne fait plus de doute que Sandra Pouts Angely a bien été tuée dans la nuit de jeudi à vendredi, dans sa maison de Montaner, où ses deux enfants de 10 et 7 ans dormaient un premier étage. Après son geste fatal, plusieurs coups avec une arme blanche, le meurtrier aurait tenté de maquiller son crime en mettant le feu au domicile (voir notre précédent article).

Un scénario de drame familiale, dans un contexte de séparation difficile, a conduit les enquêteurs de la Section de Recherche de Pau vers le mari, un homme de 36 ans salarié à Jurançon. Après avoir erré en voiture durant de longues heures en début de matinée de ce vendredi, il a été interpellé par les enquêteurs qui l’ont placé en garde à vue pour pouvoir l’interroger. Rien n’a filtré pour l’instant des premières déclarations. L’arme du crime est toujours recherchée, tandis que l’autopsie devrait en dire plus sur ce drame dans le courant de la journée.

Pyrénéesinfo, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>