Jean-Bernard Gaillanou mènera la liste de gauche aux élections municipales de Bordères-sur-l'Echez (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Jean-Bernard Gaillanou mènera la liste de gauche aux élections municipales de Bordères-sur-l’Echez (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

La campagne pour la conquête de l’Hôte de ville de Bordères-sur-l’Echez a officiellement débuté. Ce mardi 17 décembre 2013, le candidat PS Jean-Bernard Gaillanou a officialisé sa candidature à la mairie. Une campagne qui démarre sur le terrain pour l’ancien adjoint au maire de Bordères-sur-l’Echez, conseiller municipal d’opposition depuis 2008. Lors des dernières élections municipales, le candidat socialiste avait été battu de 46 voix, à l’issue d’une triangulaire avec le maire sortant et l’actuel maire. C’est donc une bataille serrée qui s’annonce pour le postulant au siège de premier magistrat. « J’ai mené l’opposition pendant six ans. Les militants socialistes m’ont désigné pour mener la liste. J’étais donc légitime pour repartir », explique Jean-Bernard Gaillanou. Autour de lui, une liste renouvelée à plus de 50 % sera présentée aux électeurs borderais pour présenter un programme en cours d’élaboration. « Nous avons déjà travaillé sur notre projet, nous élaborons notre programme qui sera présenté en mars aux électeurs. Autour de moi, j’ai voulu des personnes compétentes et motivées, de toutes les générations. »

Jean-Bernard Gaillanou se présente comme l’enfant du pays. « Je suis un enfant de Bordères-sur-l’Echez, je serais un maire de proximité. Aujourd’hui, je suis libre de toute activité. J’ai tout le temps nécessaire pour m’occuper de mon village. Je connais les dossiers et les sujets. Je ne me présente pas contre quelqu’un, mais pour tenter de gérer la commune de Bordères qui en a bien besoin. » C’est le 25 janvier prochain que sera présentée officiellement la liste « Vivre ensemble à Bordères » qu’il conduira les 23 et 30 mars 2014 devant les 4 700 habitants de la commune. Deux réunions publiques seront organisées les 21 février et 21 mars, notamment autour de l’état des finances communales.

L’un des grands thèmes de cette campagne sera sans doute l’installation de l’usine de méthanisation sur la commune. Un projet qui doit démarrer en juin prochain et qui provoque de vives tensions dans la commune en raison des nuisances qu’il pourrait engendrer dans l’environnement. « Nous sommes allés à Montpellier avec mes colistiers pour rencontrer les habitants et les professionnels autour de l’usine identique installée là-bas. On s’est rendu compte qu’on était dans un problème envahissant, avec des nuisances sur trois kilomètres autour de l’usine. L’agglomération de Montpellier a même du racheter les maisons les plus proches. Aujourd’hui, nous n’avons pas les garanties qu’il n’en sera pas de même pour Bordères et les villages environnants. Dès 2002, on avait déjà protesté contre ce projet. On ne va pas changer d’avis et on restera honnête ».

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>