Gérard Trémège a annoncé être candidat pour un 3e mandat à la mairie de Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes Archives, Eric BENTAHAR).

Gérard Trémège a annoncé être candidat pour un 3e mandat à la mairie de Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes Archives, Eric BENTAHAR).

La campagne des élections municipales à Tarbes est désormais officiellement lancée ! Ce mardi soir, le maire de Tarbes Gérard Trémège a annoncé qu’il se présenterait une nouvelle fois. Après deux mandats à la tête de l’Hôtel de Ville, Gérard Trémège souhaite briguer un troisième mandat. « Je ne peux pas quitter Tarbes », déclare le maire sortant.

C’est à l’occasion d’une réunion publique à la mairie que le maire sortant l’a annoncé à ses sympathisants. Déjà, quelques réunions avaient été organisées auprès des militants UMP et des adhérents de l’association Tarbes 2014, ces dernières semaines.

Rappelant les travaux réalisés dans la ville depuis 2001 (rue Foch, quartier de Laubadère, quartier de l’Arsenal, halle Marcadieu, Halle Brauhauban…), Gérard Trémège indique « être là pour rendre service à la ville. Beaucoup de progrès ont été fait, mais il reste beaucoup de choses à faire. Ma mission n’est pas terminée. »

En 2001, le slogan était Un avenir partagé ; en 2008, il s’agissait de préparer l’avenir. En 2014, Gérard Trémège demande aux Tarbais de « ne pas relâcher l’effort ». « Ensemble, nous y arriverons », explique le maire de Tarbes à ses supporteurs, les appelant à faire passer le message dans leurs familles et chez leurs amis.

Avec cette annonce – attendue – devant les Tarbais, la campagne des municipales de 2014 à Tarbes est ouverte. En face, aucun autre candidat n’est officiellement déclaré. Au Front de Gauche, une liste pourrait être établie pour le premier tour, sans doute menée par Marie-Pierre Vieu. Au Parti Socialiste, aucun nom ne semble se dégager. Michèle Pham, secrétaire du PS tarbais, a mis en route la section pour établir le programme ; mais la liste ne sera pas connue avant la rentrée de septembre. Il faudra donc attendre pour savoir si une femme portera la liste PS, où si Jean Glavany ou Jean-Claude Palmade monteront au front. Côté PRG, là encore aucun nom ne se dégage officiellement. A droite, le Front National pourrait faire parti du débat, tandis que le Modem, via Pierre Lagonelle, a déjà présenté des axes de campagne sans fermer la porte à une alliance avec le PS ou l’UMP.

Une campagne qui pourrait être dure dans un contexte national incertain, Gérard Trémège se dit déterminé à battre ses concurrents. « Je suis attaché aux Tarbais avec loyauté. Je ne suis pas effrayé par ces gens. Mes adversaires veulent me salir par tous les moyens. Je resterai debout, toujours pour les Tarbais, avec le sens de la démocratie », explique le maire de Tarbes.

Les prochaines semaines devraient permettre d’en savoir plus sur les listes en lice pour les municipales de Tarbes. En attendant, c’est le maire sortant Gérard Trémège qui ouvre le bal de la campagne électorale.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Retrouvez dès ce mercredi une interview en vidéo de Gérard Trémège.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>