Gérard Trémège sera en meeting ce jeudi au parc des expositions de Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Gérard Trémège sera en meeting ce jeudi au parc des expositions de Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Ce sera sans doute le dernier point presse du candidat Gérard Trémège avant le premier tour des élections municipales du 23 mars 2014. Dans cinq jours désormais, les électeurs devront choisir. Et si le maire sortant n’a pas multiplié les conférences de presse sur sa campagne, c’est parce qu’elle a commencé depuis bien longtemps. « Cette campagne électorale, je l’ai démarrée chez les habitants il y a un an. Nous avons fait 40 réunions à domicile où nous avons rencontré plus de 1 000 personnes », explique Gérard Trémège. « Je mène cette campagne électorale avec plus de 200 militants que je tiens à saluer ». Une campagne qui s’est poursuivie au travers des réunions dans les cafés et dans des rencontres thématiques autour de la santé, du sport, de la culture, des anciens combattants, de l’économie locale et du commerce. « Jamais nous n’avions réussi à réunir 250 commerçants à l’occasion d’une réunion comme nous l’avons fait la semaine dernière », souligne le maire de Tarbes. « Quand je vois la fréquentation des réunions électorales des autres, ça me rassure », complète Gérard Trémège, en évoquant le meeting de son concurrent Pierre Lagonelle vendredi dernier.

C’est sur son bilan que le maire sortant veut appuyer la crédibilité de son programme. « 90 % des projets de 2008 ont été réalisés, plus d’autres ! C’est un programme crédible, assis sur notre bilan ». Un programme présenté il y a quelques jours au Musée Massey à Tarbes (voir votre vidéo ci-dessous), qui reprend les grands thèmes de l’action municipale. Mais si Gérard Trémège ne l’a pas redétaillé, il a profité de cette rencontre avec la presse pour répondre aux attaques de ses adversaires. A commencer par Claude Gaits, conseiller municipal PRG, qui évoquait jeudi dernier un déclin de la ville de Tarbes. Une petite phrase qui a fait réagir le maire sortant. « Ce déclin remonte au milieu des années 70, où nous avons perdu 7 000 emplois industriels et 10 000 habitants. Quand une entreprise ferme et que les habitants partent pour chercher de l’emploi ailleurs, c’est naturel. Et je ne vais pas dire que c’est de la faute de Paul Chastelain et Raymond Erraçarret [les deux anciens maires communistes avant 2001, NDLR]. Quant au vieillissement de la population tarbaise, oui, à Tarbes on vit vieux : Je vais fêter demain les 107 ans d’une de nos compatriotes. Tant mieux si on vit vieux, c’est qu’on vit bien ! »

L’emploi, l’économie et le pouvoir d’achat sont aussi au coeur des critiques de ses adversaires. « Sur le site de l’Arsenal, 707 personnes y travaillent, dont 285 emplois créés et 45 entreprises installées. C’est le résultat de la volonté municipale. A Ibos, sur la zone du Parc d’activités des Pyrénées, il y avait 4 entreprises et 41 emplois en 2008. Aujourd’hui, il y a 38 entreprises, 855 emplois dont 180 créés. Bien sûr, on peut toujours faire mieux. Mais ce sont les chefs d’entreprises qui créent les emplois, pas les élus. Nous sommes là pour faciliter. »

Des thèmes qui auront alimenté une campagne atypique qui connaîtra son premier temps fort ce jeudi avec les meetings. Gérard Trémège tiendra le sien à partir de 19 heures au Parc des expositions de Tarbes. « J’appelle tous ceux qui veulent venir soutenir leur maire, mais aussi l’homme blessé injustement, à nous rejoindre. J’en ai besoin pour démontrer la crédibilité de l’élu et l’intégrité de l’homme. » Avant d’appeler à la mobilisation de l’électorat dès le premier tour dimanche prochain. « Si la mobilisation au premier tour est bonne, la victoire dès dimanche est possible. Et ce serait la bonne réponse aux attaques ! »

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.


[MUNICIPALES] Tarbes Le programme de Gérard… par pyreneesinfotv

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>