François-Xavier Brunet, ancien premier adjoint au maire de Tarbes, a exhorté les Tarbais à ne pas faire "d'erreurs de casting" lors des Municipales à Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

François-Xavier Brunet, ancien premier adjoint au maire de Tarbes, a exhorté les Tarbais à ne pas faire « d’erreurs de casting » lors des Municipales à Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Une « parenthèse ». C’est par ces mots que François-Xavier Brunet a imagé son absence au sein de l’Hôtel de Ville durant ces derniers mois. Une parenthèse qui pourrait donc se renfermer dans les prochaines semaines si l’on en croit les allusions faites tant par l’ancien premier adjoint du maire de Tarbes, que le maire lui-même, ce vendredi 29 novembre 2013, à l’occasion du lancement officiel de la campagne de Gérard Trémège pour les élections municipales de Tarbes. Avant le long discours du maire-candidat (sur lequel nous reviendrons), ce sont deux adjoints importants de cette mandature qui sont montés au créneau.

Une façon de chauffer la salle, remplie de plus de 600 militants et sympathisants, mais aussi de rappeler leur attachement à Gérard Trémège depuis de nombreuses années. Gilles Craspay a apporté son soutien en premier, ainsi que celui des militants centristes de Tarbes et des Hautes-Pyrénées. Le président de l’UDI 65, et adjoint en charge des affaires scolaires à Tarbes, a rappelé que l’histoire politique qui le lie au maire de Tarbes remonte à 1995, et cette première campagne où la liste obtient 49 % au second tour. « L’histoire aime les dates, et 2001 est une date fondatrice pour l’histoire de Tarbes et des Tarbais », explique Gilles Craspay, rappelant que leur victoire est alors obtenue de 26 voix.

Longue aventure politique aussi avec François-Xavier Brunet. L’ancien premier adjoint au maire a expliqué sa joie d’être de retour à l’Hôtel de Ville après une « parenthèse ». Celui qui est aujourd’hui président de la Chambre de commerce et d’industrie de Tarbes et des Hautes-Pyrénées a rappelé le parcours qui le lie à Gérard Trémège depuis vingt-cinq ans, et le travail fait avec lui à la mairie de Tarbes. Mais c’est sur un terrain plus politique que s’est engouffré François-Xavier Brunet, exhortant les électeurs tarbais à ne pas faire « d’erreurs de casting ». « Quand on a un bon maire, on le garde (…). Quand je vois, je lis de certaines prétendantes à la fonction municipale, on risquerait d’avoir une grave erreur de casting. Puisqu’on a une erreur de casting au niveau national avec le Président de la République, évitons l’erreur de casting au niveau local. »

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.


[TARBES] Municipales 2014 FX Brunet et G… par pyreneesinfotv

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>