Le blog de Jacques Béhague, conseiller général UMP de Luz-Saint-Sauveur et vice-président du Conseil Général des Hautes-Pyrénées.

François Hollande peut-il être comparé à Hitler parce qu’il veut taxer les riches ? Une comparaison dérangeante qui a fait la polémique durant tout le week-end sur les sites internet des médias nationaux. Et cette polémique est née dans les Hautes-Pyrénées, à cause d’un article relayé sur le blog de Jacques Béhague. Conseiller général et vice-président du Conseil Général des Hautes-Pyrénées, l’élu UMP a été au cœur d’un scandale en plein cœur d’une campagne électorale pour la présidentielle dont le niveau de débat est parfois bas.

Lors de sa visite en Bigorre, le président socialiste du Sénat, Jean-Pierre Bel, s’est ému de cette comparaison, comme la plupart des élus des Hautes-Pyrénées, de droite comme de gauche.

Gérard Trémège, le président de l’UMP, a même fait parvenir samedi un communiqué aux rédactions pour indiquer qu’il «condamne fermement ces déclarations et ne peux imaginer un seul instant que Jacques Béhague que je connais bien en soit l’auteur (…).J’appelle à une campagne respectueuse des idées et des personnes qu’elle se place sur le plan des projets, des propositions et non sur la calomnie.»

Une polémique qui va désormais prendre fin avec un billet publié par Jacques Béhague sur son blog où il indique que cet article avait été relayé par son webmaster, et non par lui-même. Une « terrible erreur », explique l’élu UMP, indiquant qu’il « ne cautionne pas cette publication excessive avec Hitler ; en aucun cas on ne doit trouver sur le blob d’un élu de la République des propos si injurieux quelque soit l’homme politique ou le parti. » Jacques Béhague qui explique que « beaucoup demandent ma démission. Je ferai face à cette situation très difficile à supporter. »

Pyrénéesinfo, Eric BENTAHAR.

Le communiqué de Gérard Trémège, président de l’UMP. « Je viens de prendre connaissance d’une dépêche qui relate des propos qui seraient tenus par un élu UMP des Hautes-Pyrénées qui compare dans son blog personnel François Hollande à Hitler et Mussolini. Je condamne fermement ces déclarations et ne peux imaginer un seul instant que Jacques Béhague que je connais bien en soit l’auteur. L’ayant aussitôt contacté, il m’a assuré ne pas cautionner lui même ces accusations qui seraient selon lui celle de son webmaster. J’appelle à une campagne respectueuse des idées et des personnes qu’elle se place sur le plan des projets, des propositions et non sur la calomnie. J’invite tous les élus, tous les militants, à respecter l’ensemble des candidats. Cette campagne doit être digne du débat démocratique que les Français attendent.»

Le billet de Jacques Béhague, publié dimanche 18 mars 2012. «Chers Amis, je souhaite apporter une réponse claire suite au billet qui a été partagé sur mon blog et interprété par la presse sur une comparaison outrancière a l’encontre de F. Hollande. Bien sur, je ne cautionne pas cette publication excessive avec Hitler , en aucun cas on ne doit trouver sur le blog d un élu de la république des propos si injurieux quelque soit l homme politique ou le parti.
Je me suis entretenu avec mon webmaster a qui j ai confié la gestion de mon blog comme beaucoup nous n’avons pas le temps de mettre en page. Il a commis une faute dont il n’a pas mesuré la gravité et les conséquences que cela entraine vis a vis de mes amis politiques et des élus du département PS et PRG qui savent que je suis modéré dans mes propos.
Je dois faire face a une situation difficile par la faute de l’administrateur de mon blog qui est un ami, il s’expliquera lui même sur cette terrible erreur ou ce qui peut circuler sur le blog d anonymes ne peut se retrouver sur celui d’un élu sans son accord.
J ai été mis au courant du billet par l’AFP mais le coup était parti, je n avais pas la teneur du texte mais en aucun cas je partage les propos tenus contre F. Hollande et je m en excuse même si je ne suis pas l auteur du texte et du partage sur mon blog.
Beaucoup demandent ma démission je ferai face a cette situation très difficile à supporter. Je serai tenter de dire «aidez moi» pour retrouver la confiance de ceux qui se sont sentis blesses par ce billet que je ne partage pas, même si une campagne est souvent tendue elle doit dans chaque camp rester correcte.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>