A l'image de François Bayrou, le Modem et Pierre Lagonelle ont rejoint le mouvement En Marche ! d'Emmanuel Macron dans les Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

A l’image de François Bayrou, le Modem et Pierre Lagonelle ont rejoint le mouvement En Marche ! d’Emmanuel Macron dans les Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Emmanuel Macron compte un soutien de plus : Pierre Lagonelle. Le chef de file du Modem dans les Hautes-Pyrénées et ses 120 adhérents ont décidé de rejoindre le mouvement En Marche, à l’image du soutien accordé par François Bayrou à Emmanuel Macron.

C’est donc un premier acte symbolique pour le référant départemental du mouvement En Marche, Frédéric Laval. D’autant que la semaine a été marquée par les premiers parrainages d’élus locaux pour Emmanuel Macron, dont celui du maire de Bagnères-de-Bigorre, Jean-Bernard Sempastous, mais aussi celui du Président PRG du Département des Hautes-Pyrénées, Michel Pélieu.

« J’ai constaté qu’il [Michel Pélieu, NDLR] faisait parti des premiers signataires des Hautes-Pyrénées pour Emmanuel Macron. Ce que fait Michel Pélieu dans le département, c’est ce que veut faire Emmanuel Macron pour la France », note Frédéric Laval, également conseiller départemental PS.

Des alliances et soutiens qui se multiplient, et qui devraient encore s’amplifier dans les prochaines semaines, selon Frédéric Laval. Comme l’arrivée du Modem de Pierre Lagonelle. Et l’ancien responsable du comité de soutien à Alain Juppé dans les Hautes-Pyrénées l’affirme : il ne quittera pas Emmanuel Macron même si le maire de Bordeaux devait devenir le candidat de la droite dans les prochains jours.

« Cette alliance ira au-delà de la Présidentielle, avec les législatives et les échéances locales », ajoute Frédéric Laval, tout en ajoutant : « il n’y a pas d’accord d’appareil, et de postes prévus pour les partis qui nous rejoignent. »

C’est donc pour le programme et pour soutenir la candidature d’Emmanuel Macron que les militants et adhérents se sont mis en marche dans les Hautes-Pyrénées. La barre des 500 « marcheurs » devrait être franchie ce week-end.

Et pour tous, le premier tour est désormais la ligne d’horizon, avec deux rassemblements importants prévus à la fin du mois à Lourdes et à Pau, avec l’espoir pour les sympathisants d’y retrouver Emmanuel Macron et François Bayrou !

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Истёк срок регистрации доменаwwtunnel.com