Les responsables du Parti Socialiste des Hautes-Pyrénées appellent les électeurs de gauche à voter pour Benoît Hamon (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Les responsables du Parti Socialiste des Hautes-Pyrénées appellent les électeurs de gauche à voter pour Benoît Hamon (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

La Fédération des Hautes-Pyrénées du Parti Socialiste a décidé de hausser le ton et d’en appeler aux électeurs de gauche. Il faut dire que le choix de Manuel Valls en faveur d’Emmanuel Macron ne passe pas dans les rangs du PS. S’appuyant sur les 60% de voix en faveur de Benoît Hamon, mais aussi sur l’accord des participants à la Primaire de gauche de soutenir le vainqueur, le premier secrétaire du PS65 en appelle aux électeurs de gauche de (re)venir vers le candidat du Parti Socialiste.

« Le Parti Socialiste des Hautes-Pyrénées dit non. Non à cette logique mortifère qui promeut l’extinction de la flamme qui nous anime depuis des années au service du bien-être de nos concitoyens. Non à cette dérive de la pense au service d’un homme et de son groupe d’heureux élus », explique Philippe Dussert.

Car les sirènes du candidat Emmanuel Macron ne tentent pas les responsables du Parti Socialiste de Tarbes et des Hautes-Pyrénées. Ils voient en lui « une candidature [qui] détourne de leurs engagements certains de nos militants et non des moindres, affaiblissant de fait le message que nous souhaitions porter au travers de notre candidat, Benoît Hamon. »

Car pour le PS de Tarbes, Emmanuel Macron est « un danger pour le progrès social et les ralliements qu’il a suscité sur sa droite (…) sont des faits symptomatiques de la limite de son engagement réel au service du bien-être social. »

Jean-Luc Mélenchon, dont pourtant Benoît Hamon a appelé à de multiples reprises à un rapprochement : « il lui manque la légitimité de la primaire et il a été un choix par défaut pour le PCF », même si le PS reconnaît un programme proche de celui de son candidat « hormis sur l’Europe ».

C’est donc un appel à « tout ce peuple de gauche qui refuse la fatalité de l’asservissement aux logiques libérales et croit à un avenir de progrès, de respect de l’autre et de partage harmonieux des biens communs » que Philippe Dussert appelle au rassemblement autour de la candidature de Benoît Hamon.

Mais aussi aux partenaires traditionnels du Parti Socialiste, comme le PRG dans les Hautes-Pyrénées dont certaines figures importantes ont apporté un soutien claire à Emmanuel Macron.

« La politique, c’est une affaire de parole », indique Cédric Haurou-Béjottes, soutien d’Arnaud Montebourg durant la Primaire. « Il est question d’une fidélité à notre électorat », rappelle la maire PS de Séméac, Geneviève Isson.

Tous demandent aux électeurs de gauche de venir à leur rencontre pour « participer à cette construction de ce futur désirable que nous appelons de nos vœux. »

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>