En Marche est prêt dans les Hautes-Pyrénées pour soutenir la campagne d'Emmanuel Macron pour la Présidentielle 2017 (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

En Marche est prêt dans les Hautes-Pyrénées pour soutenir la campagne d’Emmanuel Macron pour la Présidentielle 2017 (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Alors que les candidats à la primaire de la gauche débattent sur les plateaux télé avant le premier tour de dimanche prochain, les soutiens d’Emmanuel Macron sont déjà partis en campagne pour la Présidentielle du printemps 2017. Dans les Hautes-Pyrénées, le mouvement En Marche est en place, avec comme référent départemental le conseiller départemental socialiste Frédéric Laval. « J’ai été désigné fin décembre. Nous avons déjà fait trois à quatre réunions. Nous avions sept comités locaux dans les Hautes-Pyrénées en fin d’année ; notre objectif est de couvrir les 17 cantons », explique Frédéric Laval.

Avec 330 adhérents au mouvement En Marche en Bigorre, les soutiens à Emmanuel Macron se font chaque jour plus nombreux. Et l’élu tarbais s’attend à de nombreux ralliements au cours des prochaines semaines, de tout côté.

Car les adhérents d’En Marche ne roulent pas pour Emmanuel Macron. « Nous sommes avec Emmanuel Macron. L’équipe fait des propositions et les adhérents discutent autour de questions fermées ou ouvertes qui sont soumises. »

Pour ce candidat de 38 ans, qui se veut « de gauche et de droite », le renouvellement est au cœur de la campagne. Un renouvellement dans les têtes, mais aussi dans la façon de concevoir la politique. « Macron n’est pas le candidat du système, quand on le compare aux autres candidats. Fillon a été élu la première fois en 1981, Mélenchon en 1986, Valls en 1988… Ce sont des gens qui n’ont jamais fait autre chose que de la politique. Emmanuel Macron connaît l’entreprise, il est en lien avec le monde réel », ajoute Frédéric Laval.

Autour du référent départemental, jeunes et anciens, salariés du privé, libéraux ou fonctionnaires, mais aussi étudiants et retraités veulent eux aussi former le renouvellement de la politique.

Côté programmes, les premières thématiques tournent autour des grands enjeux de la campagne : travail, économie, santé, éducation… Avec des propositions chocs : le remboursement à 100 % de l’optique, de l’audition et du dentaire ; le doublement du nombre de maisons de santé ; la simplification du Code du Travail ; le renforcement de la légitimité des syndicats ; une assurance chômage pour les indépendants ; l’autonomie pédagogique pour les établissements scolaires ; la priorité aux apprentissages fondamentaux…

En Marche commence sa campagne. Une campagne électorale qui s’annonce riche pour un candidat qui doit construire ses réseaux de proximité sur tous les territoires. Mais aussi une campagne électorale qui en prépare une autre : les élections législatives où les soutiens d’Emmanuel Macron entendent bien être présents !

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Истёк срок регистрации доменаwwtunnel.com