Damien Lempereur est tête de liste Debout la France aux élections Régionales 2015 en Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon (Pyrénéesinfo Tarbes, Archives E.B.).

Damien Lempereur est tête de liste Debout la France aux élections Régionales 2015 en Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon (Pyrénéesinfo Tarbes, Archives E.B.).

Damien Lempereur, Tête de liste Debout la France pour les élections régionales Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, réagit à la situation des salariés de la société MG Call à Tarbes.

« On apprend aujourd’hui [vendredi 11 septembre 2015] que les salariés de la société MG CALL ont manifesté devant le bâtiment de leur entreprise. Ils n’ont pas reçu leur salaire d’août et demeurent structurellement désoeuvrés dans la mesure où le grand opérateur de télécoms longtemps annoncé et qui avait justifié la création par la société MG CALL de ce centre d’appel semble toujours aux abonnés absents.

Debout la France avait tiré la sonnette d’alarme sur cette situation dès le mois de juin 2015. Rappelons que sur la base des engagements et/ou des promesses du porteur de projet, la collectivité s’est très lourdement engagée sur le plan financier !

Ainsi notamment, le bâtiment TÉLÉSITE qui est loué par le Grand Tarbes à la société MG CALL aurait fait l’objet de travaux d’entretien et de mise aux normes technologiques pour un montant de plus de 400.000 €.

L’entreprise aurait également (…) bénéficié de la prise en charge de la formation des personnels par Pôle Emploi.

On ne peut que rester stupéfait par la disparité des ordres de grandeur qui existe entre les sommes mises en jeu par les instances concernées et les moyens engagés par l’entreprise bénéficiaire.

Rappelons simplement que le montant du capital de la société MG CALL est de 1.000 €. L’ensemble de la situation est ubuesque.

Debout La France 65 partage donc l’incompréhension et l’inquiétude du Maire de Tarbes et des élus d’opposition du Grand Tarbes soucieux d’une utilisation rationnelle des fonds publics.

Notre mouvement souhaite bien entendu le succès du centre d’appel MG CALL. Toutefois, dans la situation actuelle, aucun élément tangible nouveau ne permet d’entrevoir une évolution positive. Bien au contraire ! Chaque mois la situation semble empirer.

Debout la France 65 demande par conséquent que la société MG CALL et les parties prenantes dans son implantation – notamment Le Grand Tarbes – aident à mettre fin à l’opacité qui règne sur ce dossier. Pour ce faire il est impératif de communiquer rapidement aux élus et à la population l’ensemble des éléments objectifs relatifs à la situation de l’entreprise et sur ses perspectives d’avenir réactualisées.

Dans ce contexte, il semble ubuesque que le directeur de cabinet du Grand Tarbes puisse encore déclarer qu’«il n’y a pas d’éléments de nature à remettre en cause la confiance du Grand Tarbes vis-à-vis du projet d’entreprise».

Debout La France 65 sera extrêmement attentif à la teneur des éléments apportés, ainsi qu’à l’évolution de l’entreprise et de son contexte.

Le temps des questions est passé. Il faut maintenant des réponses. »

Pyrénéesinfo Tarbes, Communiqué.

1 Commentaire

  1. Bjr
    Depuis vendredi nous occupons le bâtiment afin que notre cher patron ne vienne chercher des documents essessentiels à l éclaircissement de cette situation et surtout pour éviter que lundi nous trouvions porte close

    Cordialement

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>