La saison du Tarbes Pyrénées Rugby sur Tarbesinfo.fr.

Le Tarbes Pyrénées Rugby et le Cercle Amical Lannemezanais s’entraîneront ensemble mercredi 10 novembre 2010 à 18 heures à Lannemezan. Un entraînement au stade François-Sarrat ouvert au grand public, adultes comme enfants, qui se terminera par un échange avec les joueurs des deux équipes.

Après le match amical du mois d’août, cet entraînement commun, inédit et ouvert au public, témoigne de la bonne entente qui règne désormais entre les dirigeants des deux clubs, indispensable pour l’avenir du rugby bigourdan à haut niveau. Avec le même souci de fédérer les bonnes volontés, le TPR a convié les présidents des principaux clubs amateurs bigourdans, Bagnères, Lannemezan et Lourdes, à la réception d’après match, suite à la rencontre face à Pau.

Fer de lance du rugby dans les Hautes-Pyrénées et seule entité professionnelle, le TPR souhaite entamer une nouvelle relation avec le CAL et les autres clubs du département, et espère qu’elle débouche sur une collaboration plus étroite  à l’avenir.

«Notre volonté est d’entretenir les meilleures relations possibles avec les clubs du département. Nous ne pouvons pas nous permettre des querelles de clocher ou nous ignorer, si nous voulons que le rugby bigourdan aille de l’avant.  A nous de trouver des idées novatrices bénéfiques à tous. Cet entraînement commun est symbolique de la nouvelle collaboration que nous souhaitons avec le CAL», explique Jean-Pierre Davant, le président du Tarbes Pyrénées Rugby. Pour Jean-Louis Fourcade, le président du CA Lannemezan, «la démarche du TPR de nous rejoindre pour un entraînement au Stade Sarrat ne fait que confirmer les échanges positives instaurées entre les deux clubs avec un intérêt commun : le développement d’une identité plus forte du rugby de notre département. Il y a désormais une entente nouvelle entre nos clubs et au niveau sportif, il est toujours bon de voir ce qui ce fait au niveau supérieur.»

Tags: , ,

0 Commentaire

  1. Le sport professionnel n’a rien à voir avec le sport amateur sinon qu’il se joue avec (à peu près) les mêmes règles. La condition physique exigée chez les professionnels, la rudesse des chocs et leurs conséquences sur les organismes détournent de plus en plus le rugby de sa vocation de sport collectif praticable par tous (quelque soit son gabarit). Ce n’est plus un sport mais un métier du spectacle qui devrait être soumis aux lois de la fiscalité comme toute entreprise à but lucratif.
    Le vrai rugby se joue à l’ombre du clocher, avec une équipe de copains, les moyens du bord et toutes classes sociales confondues. C’est ainsi que se forge une communauté et non en ébahissement devant des exploits d’une « élite ».
    Paul C.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>