Le Théâtre Scapin accueille Alejandro Espinoza pour une mise en espace de poèmes de Federico Garcia Lorca, extraits du Romancero Gitano, en français et espagnol, le vendredi 1er octobre 2010, à 19 heures. Ce récital cherche à trouver où surgit la racine obscure du cri. Ce cri que Lorca enchâsse dans une langue dépouillée de tout artifice. Une langue sans ambiguïté tendue vers la beauté. Un cri surgit de l’obscure profondeur de notre âme pour aller vers la peau, toute notre peau.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>