Post Tagged with: "Parc National des Pyrénées"

La Toue de Cétira avant restauration (Photo Céile Chartier – Maison de la montagne).

Chantier d’insertion au Parc National des Pyrénées | L’info des Pyrénées

Dans la continuité de ses actions menées en direction des personnes en insertion, le Parc national des Pyrénées a souhaité, pour son 50e anniversaire, entreprendre deux chantiers d’insertion sociale en partenariat avec la Maison de la Montagne de Pau. En vallée d’Ossau, un lavoir et un abreuvoir de la commune de Bilhères-en-Ossau ont été restaurés durant l’été 2017. Dès 2016,[Lire la suite…]

Alexandre Lapeyre service civique en animations (Photo : Parc national des Pyrénées).

Le Parc National des Pyrénées recrute | L’info des Pyrénées

Le Parc National des Pyrénées recrute des jeunes en service civique. Grâce à ces cinq postes ouverts dans chacune des vallées du Parc, vous pourrez vous engager en faveur de la protection de l’environnement. Aucun critère de diplôme n’est demandé, ni expérience. Il vous faut avoir entre 16 et 25 ans, et être disponible pendant six à huit mois, à[Lire la suite…]

Des vélos électriques à disposition du public à Bagnères-de-Bigorre (Photo DR).

Essayez le vélo électrique à Bagnères | L’info des Hautes-Pyrénées

Et si vous passiez un mois sur un vélo électrique ? La Ville de Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées) s’est associée au Parc National des Pyrénées pour vous permettre de tester les vélos à assistance électrique. Sur justificatif de domicile, vous pourrez louer gratuitement l’un des quatre vélos à assistance électrique du Parc National des Pyrénées. Il suffira de vous rendre au magasin de[Lire la suite…]

Sofia, femelle bouquetin, et ses jumeaux de l’année (Photo Jean-Paul Crampe).

Le Parc prépare un lâcher de bouquetins | L’info des Hautes-Pyrénées

Le Parc national des Pyrénées invite les amoureux de la nature, petits et grands, à un nouveau lâcher de bouquetins ibériques. Venus de Sierra de Guadarrama en Espagne, ces ongulés emblématiques viendront conforter la population de plus de 80 individus qui évoluent désormais parfaitement sur le territoire du Parc national comme en atteste la dernière saison de reproduction fructueuse (19[Lire la suite…]

Sept étapes de la Vallée d'Aspe à la Vallée d'Aure, pour célébrer les 50 ans du Parc National des Pyrénées (DR).

Traversez à pied le Parc des Pyrénées | L’info des Hautes-Pyrénées

Les gardes-moniteurs du Parc National des Pyrénées s’élancent sur les pentes pour une traversée du parc sur sept jours. Du samedi 19 au vendredi 25 août 2017, ils s’élanceront de la vallée d’Aspe, en Béarn, pour rejoindre la vallée d’Aure, en Bigorre. 125 kilomètres en sept étapes pour fêter les 50 ans du Parc National des Pyrénées. Chaque soir, des[Lire la suite…]

Jean-Pierre Cazaux a reçu son Label Esprit Parc National en présente, notamment du directeur du Parc National des Pyrénées (DR).

Du fromage Made in Parc National des Pyrénées | L’info des Pyrénées

En allant à Arrens-Marsous (Hautes-Pyrénées), vous irez sans doute dans la ferme Cazaux pour découvrir l’élevage et la production de Jean-Pierre Cazaux. A l’entrée de son exploitation, vous pourrez y retrouver la plaque du Label Esprit Parc National – Pyrénées. Jean-Pierre Cazaux est le premier producteur de fromages locaux à obtenir ce nouveau label développé par le Parc National des[Lire la suite…]

Une surmortalité des amphibiens sur le Parc National des Pyrénées serait due à un virus (Photo PNP).

L’info des Pyrénées | Les amphibiens touchés par un virus

Suite aux deux observations réalisées au mois de mars 2017 (val d’Azun et vallée de Gavarnie, Hautes-Pyrénées) faisant état d’une mortalité massive d’amphibiens dans les laquettes, des échantillons ont été récupérés par les gardes-moniteurs du Parc national des Pyrénées et analysés au laboratoire du Centre d’Ecologie fonctionnelle et évolutive de Montpellier (Hérault). Les résultats de ces autopsies ont montré la[Lire la suite…]

Le cabri Maya comme ses jeunes congénères, a survécu au froid de son premier hiver au coeur du Parc National des Pyrénées (Photo Jean-Paul Crampe).

L’info des Pyrénées | Les jeunes bouquetins ont passé l’hiver

En montagne, l’hiver est une période critique pour la faune sauvage. Le froid, la neige, le manque de nourriture sont autant de difficultés à affronter. C’est d’autant plus vrai pour les jeunes bouquetins ibériques, nés au printemps dernier, qui affrontent ces conditions pour la première fois. Ainsi, même guidés par leur mère, même si leur pelage s’épaissit afin de les[Lire la suite…]

Douze couples de gypaètes barbus couvent leurs futurs petits sur les sommets des Pyrénées (Photo Parc National des Pyrénées, Didier Peyrusqué).

L’info des Pyrénées | Les gypaètes barbus en pleine couvaison

Ce ne sont pas moins de douze couples de gypaètes barbus sur les quatorze présents sur le territoire du Parc national des Pyrénées, qui viennent d’être observés en couvaison. Une heureuse nouvelle quand on sait que la stratégie de reproduction du Gypaète barbu est basée sur la longévité et l’expérience des adultes. Malgré une espérance de vie de plus de[Lire la suite…]

Le Parc National des Pyrénées a lâché 14 nouveaux bouquetins ibériques en montagne (Photo Yannick Bielle).

L’info des Pyrénées | 14 bouquetins de plus en montagne

Quatorze bouquetins ibériques originaires du Parc national de Guadarrama (Espagne), ont rejoint les hauteurs de la commune de Gavarnie-Gèdre (Hautes-Pyrénées). Un merveilleux ciel étoilé a permis à la quarantaine de personnes ayant bravé le froid, d’assister à l’arrivée de dix femelles et de quatre mâles. Un moment toujours émouvant et fort en symbolique d’autant qu’il s’agissait du lâcher présentant le[Lire la suite…]

Douze cabris sont nés dans les Pyrénées ces derniers mois (Photo David Rouanet).

L’info des Pyrénées | Le bouquetin ibérique se porte bien !

Signe positif de la bonne appropriation du territoire et de ce nouvel environnement, la saison des amours débutée à l’automne 2015 a été fructueuse pour les bouquetins ibériques relâchés au Parc national des Pyrénées. Preuve en est les douze cabris de l’année observés sur les falaises depuis juin dernier. Ce sont aujourd’hui dix petits qui évoluent avec dextérité entre éboulis[Lire la suite…]