Le maire Gérard Trémège dans une école de Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Archives).

Au début des années 2000, la ville de Tarbes avait du fermer des écoles. Dès 2001, le maire de Tarbes fraîchement élu avait voulu engager une étude sur l’état des lieux des écoles maternelles et primaires de la ville de Tarbes. « Nous nous étions heurtés à une levée de boucliers, on avait tout arrêté », explique Gérard Trémège. Dix ans plus tard, cette étude permet d’avoir une vision globale sur l’état des écoles et du tissu scolaire sur la ville-préfecture des Hautes-Pyrénées. Car depuis dix ans, entre les suppressions de postes dans l’Education Nationale et les investissements de la municipalité tant dans les locaux que dans les accueils de loisirs associés à l’école, les évolutions ont été nombreuses.

C’est un cabinet d’études indépendant et extérieur qui a été chargé de réaliser ce diagnostic. Si des perspectives d’évolution ont été présentées, elles n’ont valeur que de propositions, et pas d’actions qui seront mises en place.

Avec quinze écoles maternelles et douze écoles élémentaires sur la ville, Tarbes accueille encore un grand nombre d’écoles. Toutes devraient rester. Car toutes sont désormais utiles aux enfants comme aux parents, pour mailler au mieux les différents quartiers de la ville de Tarbes. « Depuis dix ans, nous avons investi entre 150 000 et 300 000 euros par an dans la rénovation des locaux. Cette année encore, nous allons créer une self-service à l’école Voltaire », rappelle Gérard Trémège. Pour autant, pas question de voir renouveler le cas des écoles Pasteur et Daudet qui, deux ans après leur rénovation, ont du être fermées, faute de postes d’enseignants. « Il faut faire en sorte de pouvoir anticiper les évolutions et l’avenir », complète le maire de Tarbes.

Parmi les suggestions du cabinet d’études, le maintien de toutes les écoles devrait s’assurer une large unanimité. La création de groupes scolaires, rassemblant maternelle et primaires, est aussi proposée, tout comme un meilleur accueil des enfants handicapés dans un plus grand nombre d’écoles, mieux répartis dans les quartiers. La création de six grandes zones devrait permettre d’assurer le maintien de l’ensemble des écoles tarbaises, tout comme des enfants dès 2 ans dans les écoles maternelles. Une plus grande coordination entre les services municipaux, les services de l’Education Nationale et les accueils périscolaires devraient aussi être mis en place dans les prochains mois.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>