Gérard Trémège a présenté le programme des commémorations du Centenaire de la Guerre de 14-18 dans la ville de Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Gérard Trémège a présenté le programme des commémorations du Centenaire de la Guerre de 14-18 dans la ville de Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Dans le hall d’entrée de l’Hôtel de Ville, les noms des centaines de Tarbais morts durant la Première Guerre Mondiale sont inscrits sur les murs comme un devoir de mémoire au coeur de la Mairie de Tarbes.

Cent ans après, la ville de Tarbes se souvient toujours de ceux qui ont donné leur vie pour la liberté, et participe activement aux cérémonies du Centenaire de la Guerre de 14-18, avec de nombreuses animations labellisées par le Ministère. Un label national qui récompense le travail réalisé par de nombreux services municipaux et associations tarbaises pour organiser des rendez-vous tout au long de cette année. « C’était tout naturel que la ville de Tarbes s’engage dans ce centenaire au vu de notre lien avec l’Armée, le Maréchal Foch, les Haras, l’Arsenal… La ville de Tarbes a un devoir de reconnaissance », explique Gérard Trémège, le maire de Tarbes, lors de la présentation du programme des animations.

Le Pari a démarré dès cette première semaine d’avril 2014 en accueillant les lycéens de Lautréamont pour un spectacle slam sur la Der des Der (3D), ainsi que le Théâtre Fébus pour Les Bêtes sauvages.

Du 17 au 20 avril 2014, les Livreurs de mots proposeront le spectacle « Moi, Jean Léopold, natif d’Antin », autour d’une correspondance entre un poilu sur le front et sa famille installée dans le canton de Trie-sur-Baïse. Une exposition dans la salle d’art du Pari complètera ces rendez-vous artistiques jusqu’au 20 avril avec Les gueules cassées de René Apallec.

Le Musée Massey de Tarbes participera également à ces commémorations avec une installation de Laurent Lacotte  intitulée Camouflage, du 30 avril au 15 juin. Le Carmel prendra le relais jusqu’au 14 septembre avec l’exposition sur Les artistes face à l’histoire aujourd’hui de Thérèse Bisch.

En fin d’année, la Maison Natale du Maréchal Foch sera bien évidemment mobilisée autour d’une exposition sur Foch et sa famille pyrénéenne. Les Archives Municipales proposeront toute une série de films documentaires et d’expositions en fin d’année.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>