La question des actions sociales auprès des Tarbais a été au centre des débats sur le budget 2014 entre Gérard Trémège et Marie-Pierre Vieu (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

La question des actions sociales auprès des Tarbais a été au centre des débats sur le budget 2014 entre Gérard Trémège et Marie-Pierre Vieu (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Les débats après la présentation du Budget 2014 de la ville de Tarbes, lors du conseil municipal de ce lundi 16 décembre 2013, auront commencé par les remerciements de Claude Gaits. Le conseiller municipal d’opposition (PRG) aura souligné le travail d’illustrations proposé pour les différents points du budget. Mais Claude Gaits arrêtera là ses louanges. « Ce budget est à l’image du précédent et de deux d’avant. Vous reprenez le fait qu’il n’y ait pas d’augmentation des impôts locaux, c’est la deuxième année consécutive. On regrette que vous n’ayez pas repris notre proposition plus en amont. Il s’agit d’un budget de rigueur. »

« C’est grâce à ces budgets que nous avons pu investir 200 millions d’euros à Tarbes depuis 2001 ; nous avons donné du travail aux entreprises », explique le maire de Tarbes, Gérard Trémège, indiquant que le budget du Conseil Régional se fera dans le même esprit de rigueur et qu’il ne votera pas contre jeudi prochain.

Mais c’est le volet social qui a apporté le plus de discussions entre le maire de Tarbes et la conseillère municipale d’opposition Front de Gauche, Marie-Pierre Vieu. « Je vous retrouve sur un point : je ne voterai pas pour le budget de la Région. Vous intégrez la gestion de rigueur, et moi je refuse le budget d’austérité. Personne ici ne remet en cause le travail de chacun. Mais on utiliserait les marges de manoeuvres dégagées autrement », souligne Marie-Pierre Vieu, rappelant les grandes lignes de son programme électoral dans le secteur social : dotation d’un fonds de 500 000 euros pour les urgences sociales aux populations tarbaises, une aide pour les femmes élevant seules un enfant, un soutien pour les jeunes afin de leur permettre d’accéder à un premier logement…

Après un long exposé de toutes les actions sociales mises en place par la Mairie de Tarbes depuis 2001 par Andrée Doubrère (aide aux seniors, création de crèches, développement de l’action sociale, mise en place de micro-crédit, soutien personnalisé avec les assistantes sociales de la ville, aide au paiement du permis de conduire…), Gérard Trémège a fait un pas en direction de la proposition de Marie-Pierre Vieu, proposant la création d’un fonds de 100 000 euros pour aider rapidement les personnes en grande difficulté, en gelant ce budget dans celui du CCAS. « Nous vivons la précarité de certains de nos concitoyens au quotidien. Je suis prêt à mettre un budget, sous condition de ressources, à aider les personnes en difficulté. »

La présentation du budget (pour lequel l’opposition a voté contre) est marquée notamment par un gel du montant des impôts locaux sur le niveau de 2012. Les dépenses de la ville de Tarbes se monteront à 63,7 millions d’euros en fonctionnement, et 21,6 millions d’euros en investissement, dont 13 millions d’euros pour les travaux dans la cité (8,3 millions seront consacrés au remboursement des emprunts, avec une dette en baisse de 1 million d’euros).

Les principaux travaux prévus en 2014 concernent la rue du Languedoc, la rue Cerdane, la première phase de l’Avenue d’Azereix, de la rue Desaix et de l’Avenue de la Marne, la 3e phase de la place Marcadieu, la rénovation de la toiture de l’église Saint-Jean, la poursuite de la rue Georges-Lassalles, le gymnase du tennis sur la plaine Valmy et la création d’un local pour le club de canoë-kayak.

Côté fonctionnement, la hausse du budget sera notamment dûe à la mise en place de la réforme des rythmes scolaires dès la rentrée scolaire de 2014 et la hausse de la TVA, alors que les dotations de l’Etat baisseront cette année.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>