Dominique Montamat, nouveau conseiller municipal d’opposition à Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

A l’issue du dernier conseil municipal de Tarbes, José Cubéro avait présenté sa démission. L’opposition municipale de gauche perdait un nouveau représentant. Venu de la société civile, l’historien tarbais sera remplacé par un autre membre de la société civile : Dominique Montamat. Si celui-ci ne cache pas son appartenance au Parti Communiste des Hautes-Pyrénées (« j’ai pris ma carte après les élections de 2008 parce que ce parti était en lien avec mes idées »), c’est pourtant sur le registre de la société civile qu’il rejoint les rangs du conseil municipal de Tarbes.

A 50 ans, Dominique Montamat est animateur dans le milieu associatif tarbais. Après une longue carrière de musicien, il est aujourd’hui professeur de musique à l’école associative des Robins des Bois. « C’est né de ma volonté de transmettre trente ans d’acquis sur scène dans un mouvement militant, mutualiste et solidaire ». C’est dans ce même esprit qu’il avait participé à la liste conduite par Jean Glavany en 2008, alors qu’il était membre du syndicat CGT des musiciens.

Aujourd’hui, il rejoint le rang des élus d’opposition avec la volonté de donner de la voix dans les dossiers locaux. « J’ai envie de participer à l’opposition et au débat public sur la gestion de la ville de Tarbes. En ayant des positions engagées à gauche ! Tous les sujets m’intéressent », explique Dominique Montamat, évoquant ainsi la gestion de l’eau pour une municipalisation du service, la vidéoprotection et la politique culturelle. « Il faut aussi communiquer sur les positions de l’actuelle majorité et apporter des propositions sociales, démocratiques et de gauche. »

Le militant Front de Gauche et associatif porte un regard plein d’ambitions pour l’opposition de gauche. « L’opposition fait son travail. Mais en terme de communication, ce n’est pas assez lisible. Les interventions sont toujours de bon ton pour s’interposer à une certaine forme de gestion. Mais il faudra s’attacher à mieux communiquer dans l’optique de 2014. »

Une échéance (les élections municipales) qui arrivent à grand pas pour le nouveau conseiller municipal. Avec une conviction : « il y aura une liste Front de Gauche au premier tour, pour faire un programme en toute cohérence avec le Front de Gauche et très largement ouvert aux composantes de la gauche. »

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Истёк срок регистрации доменаwwtunnel.com