Gérard Trémège, maire de Tarbes, et Pascal Caumont, directeur artistique, lors de la présentation de l'édition 2012 de Tarba en canta (Pyrénéesinfo Tarbes, Images).

C’est plus qu’un festival, c’est la poursuite d’une tradition ancestrale des Pyrénées et des Pyrénéens. Celle du chant populaire, qui vante les paysages et les traditions venus de nos aïeux. Pourtant, le festival Tarba en canta est plus que ça. Car la tradition orale évolue depuis des siècles, et encore aujourd’hui grâce à l’engagement artistique de nouvelles générations de chanteurs. Au Conservatoire ou dans les village, en plaine comme dans les vallées, en Bigorre ou en Italie, les polyphonies occitanes résonnent toujours, dans la tradition et la modernité.

C’est tout cela qui va s’afficher dans le Grand Tarbes jusqu’à dimanche grâce à la troisième édition de ce festival initié par la mairie de Tarbes et Pascal Caumont. Dans les cafés, au marché Marcadieu ou Brauhauban, dans les églises ou en plein air, les groupes venus de Béarn, de Bigorre et de toute l’occitanie vont se retrouver dans la capitale bigourdane.

Un rendez-vous exceptionnel, avec des temps forts dans les églises du Grand Tarbes, où les concerts seront suivis de cantera, des rendez-vous populaires de chants spontanés dans des cafés. La Mal Coiffé sera aussi l’un des temps forts, tout comme le plaisir de retrouver Vox Bigerri, la vitrine artistique du chant occitan made in Bigorre !

Le programme du Festival Tarba en canta 2012.

Vendredi 8 juin 2012, de 15h à 17h : Concert sur la Place Verdun (Tarbes) avec «Mainats en Canta» Chants à danser et polyphonies interprétés par des classes d’écoles maternelles et élémentaires du département.

De 19h à 20h : apéro-concert au Café le Patati Patata (Tarbes) avec «Còp de Cap» (Occitan pyrénéen – Bigorre / Béarn), un trio de jeunes cantayres qui aiment l’occitan, le chant et la tradition, et le «Groupe de chant de Bordères sur l’Echez» (Occitan pyrénéen – Bigorre) issu de l’école de musique de ce village, qui explore le répertoire de polyphonies anciennes ou récentes de Bigorre et Béarn.

A 20h30 : concert en la Collégiale d’Ibos avec «Vox Bigerri» (Occitan pyrénéen – Bigorre), six artistes qui s’attachent à l’authenticité de la voix pyrénéenne et s’orientent vers l’ancrage et la liberté, et «Spartimu» (Corse), un choeur de cinq hommes qui croise les traditions orales de la Corse avec les répertoires des différents pays allant de l’Europe méditerranéenne aux sommets du Caucase. Suivi à 22h30 d’une cantèra (partie de chant spontané) au Café les Platanes (Ibos), ouverte à tous.

Samedi 9 juin 2012, de 10h à 12h : concerts itinérants au Marché Brauhauban (Tarbes) avec les groupes «Còp de Cap», «Vox Bigerri» et «Daunas de Còr».

De 16h30 à 18h : concerts au Cloître du Jardin Massey avec «N’at Sèi Pas» (Occitan pyrénéen – Bigorre), quatre voix spontanées, intenses et complices qui s’emmêlent pour n’en faire plus qu’une jaillissante et glorieuse qui vous entraîne vers les racines de nos vallées,  «Spartimu» (Corse), «Chanteurs Pyrénéens de Tarbes» (Occitan pyrénéen – Bigorre) et «Chanteurs Montagnards de Lourdes» (Occitan pyrénéen – Bigorre) Ces deux formations chantent avec talent et passion le répertoire orphéonique pyrénéen, en costume de guide.

De 19h à 20h : apéro-concert au Café le Carillon (Tarbes) avec les groupes : «N’at Sèi Pas», «Vox Bigerri».

A 21h : concert sur la Place Verdun (Tarbes) avec «Clarins de Bigòrra», un groupe instrumental festif jouant des musiques d’ambiance au son des clarins et des flûtes traditionnelles, et «La Mal Coiffée» (Occitan – Languedoc), cinq voix féminines de caractère, unies dans un même souffle et soutenues par une rythmique originale et entraînante, où s’exprime une large palette de percussions. Suivi à 22h30 d’une cantèra (partie de chant spontané) au café Le Patati Patata (Tarbes), ouverte à tous.

Dimanche 10 juin 2012, de 10h à 12h : concerts itinérants de «café en café» sur la Place Marcadieu (Tarbes), avec «Vath d’Aspa-hommes» (Occitan pyrénéen – Béarn), un groupe de la Vallée d’Aspe qui interprète des chants polyphoniques béarnais ; la couleur de ses voix est très vive et particulièrement vibrante, et « Les Mâles au choeur» (Occitan – Toulouse), vingt-cinq copains unis par la passion du chant polyphonique traditionnel à trois ou quatre voix, répertoire vagabondant de l’occitan au corse en passant par le basque, l’espagnol et l’italien.

De 16h30 à 18h30 : concert au Cloître du Jardin Massey (Tarbes) avec «Amaren Alabak» (Basque), un groupe de jeunes femmes souletines qui transmet par son chant, la tradition orale basque parlée depuis leur plus tendre enfance mais aussi des chants portugais, aragonais, italien… « Bemaniya» (Occitan pyrénéen – Béarn), quatre enfants de neuf à treize ans explorant les chants occitans, de Gascogne et du Languedoc, et le « Groupe d’adolescents du Conservatoire».

De 19h à 20h : apéro-concert au Café le Celtic (Tarbes) avec les groupes «Les Mâles au Choeur», et «Vath d’Aspa – hommes».

A 20h30 : concert en l’église Saint-Jean (Tarbes) avec «Vath d’Aspa – femmes» (Occitan pyrénéen – Béarn), des femmes porteuses d’une musicalité originale, une polyphonie pyrénéenne à la fois douce et profonde, une invitation à danser, et «Amaren Alabak». Suivi à 22h30 d’une cantèra de clôture (partie de chant spontané) au café le Celtic (Tarbes), ouverte à tous.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Tarbes Gerard Tremege presente Tarba en canta… par pyreneesinfotv

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>