2014 sera marquée par le début du chantier du Centre de Congrès à Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

2014 sera marquée par le début du chantier du Centre de Congrès à Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Pendant la campagne, le travail continue. C’est sur ce thème que le maire de Tarbes, Gérard Trémège, a placé sa traditionnelle conférence de presse de rentrée, 24 heures après la conférence de presse du candidat. Une double casquette à porter durant quelques semaines qui n’empêche pas la mairie de fonctionner. Car Gérard Trémège a un objectif principal : poursuivre les investissements dans la ville pour apporter du travail aux entreprises locales, et donc favoriser l’emploi local. « Ce ne sont pas les élus qui créent les emplois, mais les entreprises. Les élus doivent mettre en oeuvre les conditions favorables pour l’installation des entreprises. Nous avons une responsabilité à travers l’investissement pour donner du travail aux entreprises locales », explique Gérard Trémège, rappelant que depuis 2001, ce sont 200 millions d’euros qui ont été investis dans la ville de Tarbes. « C’est notre façon de contribuer au maintien de l’emploi du notre territoire. »

En 2013, les investissements se sont poursuivis sur la Halle Brauhauban et le quartier de l’Arsenal. « Ce sont deux sites qui sont en passe de réussir. Les commerçants et les clients sont ravis de la dynamique installée au centre ville, c’était notre objectif ; avec une offre de qualité aux mêmes conditions de prix que dans la périphérie. Sur le site de l’Arsenal, 45 entreprises sont installées, 677 personnes y travaillent, dont 284 emplois créés », commente le maire de Tarbes.

En 2014, ce sont 13 millions d’euros qui seront investis. Avec des chantiers importants pour la rénovation de la ville et de ses quartiers. A commencer par l’entrée de ville côté Aureilhan. « J’ai décidé de décaler quelques investissements pour pouvoir commencer une première tranche de l’avenue de la Marne. C’est très symbolique. Cette avenue ne correspond pas aux attentes de la population dans une ville moderne. Sa rénovation sera dans la continuité de la place Marcadieu. Nous irons jusqu’au quai Estevenet, puis nous continuerons les années suivantes. » Coût de la première tranche : 491 000 euros.

D’autres rues de la ville seront aussi rénovées. La poursuite de l’avenue d’Azereix, à l’image de la rénovation de l’entrée de l’Enit et du pôle universitaire. Les travaux se poursuivront jusqu’au boulevard de Lattre de Tassigny. La rue Desaix et la rue Victor-Clément verront elles-aussi une première tranche de travaux réalisée. Un parking mutualisé sera installé sur le site de l’Arsenal, entre le Chaudron et la Siab.

Un nouveau grand chantier débutera en 2014 avec la construction du Centre de congrès, devant le Parc des expositions de Tarbes. « Nous reprenons le dossier de la CCI qui avait été jusqu’au dépôt de permis de construire. Mais on va être également obligé de réfléchir à l’aménagement des abords du Centre », ajoute Gérard Trémège.

A cela s’ajouteront les travaux sur les réseaux et l’éclairage public qui ne se voient pas… sauf quand ça ne marche pas !

C’est donc dans la continuité de son action que Gérard Trémège place cette nouvelle année 2014, dans un budget discuté en conseil municipal. Mais aussi dans une sérénité face au climat actuel de la campagne. « Si j’avais quelque chose à me reprocher, est-ce que vous pensez que je serais candidat à ma succession ? Je me présente avec sérénité et confiance. J’ai la sérénité de l’honnête homme. »

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>