Autour du Préfet des Hautes-Pyrénées, les élus et industriels de Tarbes ont découvert le Train de l'Industrie (Pyrénéesinfo Tarbes, Mohamed Raffali).

Autour du Préfet des Hautes-Pyrénées, les élus et industriels de Tarbes ont découvert le Train de l’Industrie (Pyrénéesinfo Tarbes, Mohamed Raffali).

À l’occasion de la 3e édition de la Semaine de l’Industrie, Trains Expo SNCF et de nombreux acteurs de l’industrie française s’associent au Ministère du Redressement Productif pour parcourir les rails de France et montrer à tous les innovations qui font vivre un secteur au cœur de l’emploi français.

Jeudi 4 avril à Tarbes, pour l’inauguration du train de l’industrie et de l’innovation, c’est le Préfet des Hautes-Pyrénées Henri d’Abzac qui a coupé le ruban en présence de Gérard Trémège, maire de Tarbes, de Jean-Claude Palmade, vice-président du Conseil général, et François-Xavier Brunet, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie. Une inauguration qui se renouvelle à chacune des 19 étapes que visite ce train d’exposition au cours d’un mois de voyage. Son objectif est de mettre en relation demandeurs d’emploi et employeurs potentiels, tout en faisant découvrir les spécificités des différents secteurs, en mettant particulièrement l’accent sur l’innovation. « Associer le train et l’industrie, va bien à Tarbes », rappelait le Préfet en faisant allusion à Alstom qui construisait des locomotives à partir de la fin des années 1930.

Une rame de 400 mètres de long, soit l’équivalent de deux TGV était stationnée à la gare. À bord du train, dans les wagons, de nombreux partenaires, environ 20 entreprises, fédérations professionnelles et services publics présentent leurs dernières technologies et innovations, mais vont également à la rencontre des talents de demain en proposant des formations et des offres d’emploi. Parmi les premières, les locales Alstom, Toyota, les industries technologiques de l’UIMM, celles de l’aéronautique (Turbomeca) ou de la chimie (Arkema) ainsi que les grands fleurons nationaux comme Michelin, Lafarge, IBM, Areva, Bodet, mais aussi les grands services publics comme La Poste, ERDF, la CCI, l’Afpa, la SNCF et bien sûr, Pôle Emploi.

Ainsi, ce tour de France de l’innovation industrielle vise deux objectifs, le premier est de donner à nouveau le goût pour l’innovation dans notre pays, et le deuxième est de faire découvrir la richesse des métiers de l’industrie et des savoir-faire, car derrières ces innovations se cachent des hommes et des femmes de talents. Le secteur industriel français représente 81% des exportations, c’est 3 millions d’emplois et 40 000 jeunes recrutés chaque année. L’industrie estime pouvoir recruter d’ici 2015 entre 80 000 et 100 000 femmes et hommes par an. « L’industrie a besoin de ces jeunes talents, du CAP à l’ingénieur. Il faut soutenir ce renouvellement, à la fois par l’offre de formation, mieux informer et orienter pour susciter des vocations, par l’orientation des jeunes vers ces métiers et par la préparation à l’embauche ».

Une bonne nouvelle même si n’est qu’une goutte d’eau comme le relève Henri d’Abzac, le préfet des Hautes-Pyrénées, «ce train de l’industrie et de l’innovation vient au bon moment sur ce territoire industriel d’avenir que sont les Hautes-Pyrénées». L’industrie : des métiers d’avenir !

Pyrénéesinfo Tarbes, Mohamed Raffali.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>