Les membres du comité Hôpitaux Santé 65 (Tarbesinfo Images).

Si le débat ne fait plus vraiment l’actualité de ces dernières semaines, même en plein cœur de la campagne des élections cantonales, le dossier d’un hôpital commun à Tarbes et Lourdes sur le site de Lanne ou à Tarbes reste dans les préoccupations de ses opposants.

Le collectif Hôpitaux Santé 65 organise une manifestation le samedi 12 mars 2011, dès 10 heures, sur la place de la mairie à Tarbes et appellent les usagers des services de santé publique à les rejoindre. Pour ce collectif de partis, de syndicats et d’associations, le projet d’un hôpital commun ne doit pas se faire, car il serait réalisé au détriment de la proximité des hôpitaux actuels, à Tarbes, Lourdes, Lannemezan et Bagnères-de-Bigorre. Ils dénoncent une volonté de créer un site unique départemental qui favoriserait les cliniques privées au détriment d’un service public de proximité et de solidarité. Car pour eux, derrière ce projet voulu par la loi Hôpital 2012, se cacherait la fin d’un accès égal de tous aux soins, que ce soit sur des critères financiers ou routiers.

Face aux arguments avancés par les défenseurs du projet de site unique, les opposants répondent notamment par une volonté de déplacer les médecins d’un hôpital à l’autre pour palier au problème de démographie médicale en baisse ces prochaines années. Quant aux déficits récurrents des hôpitaux publics en France, la solution serait de revenir sur la tarification à l’acte (T2A) qui a fait plonger les comptes de la santé publique. Quant à la sécu, c’est par un arrêt des allégements de cotisations sociales, dont il estime le coût pour les finances publiques à 70 milliards d’euros, que le problème pourrait être résolu.

Enfin, le comité Hôpitaux Santé 65 veut préserver la proximité des quatre hôpitaux du département pour éviter que ne se généralise des situations dramatiques comme le cas, relevé par eux, de cette jeune maman qui n’a pu accoucher à Lannemezan faute de maternité ouverte, et qui est arrivé à Tarbes trop tard. Son bébé était mort.

Tarbesinfo, Eric BENTAHAR.

Le collectif comprend : le Modem, le PS, Les Verts Europe Ecologie, PCF, PG, Gauche Unitaire, NPA, UD-CGT, CGT Santé, Sud Santé, Convergence Services Publics 65 et la Ligue des Droits de l’Homme.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>