C’est ce lundi 11 avril que le conseil d’administration du Foyer des jeunes travailleurs de Tarbes doit se réunir pour trouver une solution économique au déficit de 170 000 euros, enregistré dans les comptes de 2004. Un déficit semblable est prévu pour 2005 et les 47 salariés risquent de ne pas être payés à partir du mois de juillet 2005. Dans La Semaine des Pyrénées, le président du FJT, Roger-Vincent Calatayud, déclare qu’aucun plan social n’est en prévision. « Nous en sommes pas là ! Nous réfléchissons à l’avenir. La situation est délicate mais nous allons trouver des solutions », explique-t-il à nos confrères de La Semaine, dans leur édition datée du jeudi 7 avril 2005.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>