Gérard Trémège, maire de Tarbes, est revenu sur le dossier épineux du Parc des expositions de Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Gérard Trémège, maire de Tarbes, est revenu sur le dossier épineux du Parc des expositions de Tarbes (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

La Chambre de commerce et d’industries de Tarbes et des Hautes-Pyrénées sera-t-elle encore le gestionnaire du Parc des expositions de Tarbes à la fin de l’année ? La question peut se poser à l’écoute des débats des conseillers municipaux de Tarbes ce lundi 18 février 2013. Car la CCI a demandé à rouvrir les discussions sur les conditions de gestion du Parc des expositions, mais aussi sur la création du Centre de congrès prévu en complément. Et si la CCI veut rouvrir le débat, c’est que la facture est lourde : 80 000 à 100 000 euros de déficit d’exploitation en 2012 du Parc des expos, et 500 000 euros qui manquent dans le financement du Centre de congrès.

Retour sur l’historique du dossier. En 2009, la mairie de Tarbes décide de lancer un appel d’offres pour la gestion du Parc des expositions. Propriété de la ville de Tarbes à travers un Syndicat d’Economie Mixte (SEM), le Parc des expositions a été profondément rénové depuis 2001. « Notre ambition était de proposer la gestion du Parc à un partenaire privé, alors que nous lui livrons des infrastructures totalement rénovées. On n’a pas essayé de fourguer un site en mauvais état, mais d’optimiser une gestion », explique en préambule Gérard Trémège, le maire de Tarbes.

Des trois candidats présents au lancement de l’appel d’offres, il n’en restera plus qu’un autour de la table ; les deux autres ayant jeté l’éponge. « La CCI s’est retrouvée seule en piste ; Jean-Claude Roch étant le président à l’époque. Les négociations se sont déroulées en 2010, le contrat a été signé en 2011 entre la CCI et la Ville de Tarbes alors, qu’entre temps, François-Xavier Brunet était devenu président de la CCI », ajoute le maire de Tarbes. Depuis mi-2011, la CCI est donc le gestionnaire du Parc des expositions de Tarbes, avec la charge d’assumer la construction du Centre de Congrès (pour un budget de 4,8 millions d’euros) et d’augmenter l’activité du Parc.

Il manque 500 000 euros. Après une année pleine de gestion, le constat fait par la CCI est simple. Le déficit d’exploitation est de 80 000 à 100 000 euros. « Les habitudes de facturation antérieures aux utilisateurs et le transfert de frais de la ville vers le Parc ont impacté lourdement pour la réalisation du contrat », indique François-Xavier Brunet, président de la CCI, adressé au maire de Tarbes. A cela s’ajoutent les 500 000 euros de l’Etat dans le financement prévu du Centre de Congrès. « La CCI ne peut pas mettre 500 000 euros de plus », explique le maire de Tarbes.

C’est donc une remise en cause totale de la Délégation de service publique qui est mise sur la table par l’ancien premier adjoint du maire de Tarbes. « Tout cela va nous amener à négocier avec la CCI », indique le maire de Tarbes, pour justifier le départ de son premier adjoint. « Ou nous acceptions une résiliation à l’amiable qui sera génératrice de coût pour la ville, soit on les accompagne financièrement pour poursuivre l’exploitation du Parc, et on demande aux autres collectivités (Région, Département, Grand Tarbes) de palier aux carences de l’Etat ».

Pour l’heure, aucune solution ne ressort. Mais il en faudra une ! Soit la Mairie de Tarbes accepte de payer plus, soit la CCI rend la gestion du Parc des expositions. Dans ce dernier cas, la mairie de Tarbes peut décider de gérer le parc en « régie municipale » ou le confier à un autre gestionnaire. « Un groupe de presse régional » serait déjà sur les rangs…

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>