Une première nationale pour le Conseil Général des Hautes-Pyrénées.

Jeudi 8 juillet 2010, Josette Durrieu, présidente du Conseil Général des Hautes-Pyrénées, était présente aux côtés de Francois-Xavier Cledat, PDG de Spie Batignolles et Eric de Ballincourt, président de Hautes-Pyrenees Rocades-Tarbaises pour la signature du 1er Partenariat Public/Privé routier de France. Cette signature marque le lancement de la réalisation du Contournement routier Ouest-Nord-Ouest de Tarbes. «C’est un moment important au plan local et national, a rappelé Josette Durrieu. Ce projet se positionne parmi les grandes réalisations engagées par le Conseil Général des Hautes-Pyrénées ces dernières années.» Le contournement routier ouest-nord-ouest de Tarbes, long de 6 km, reliera à terme le boulevard sud de Tarbes (giratoire de l’université) à la route de Bordeaux (RD 935), aux moyens de deux sections successives : le doublement de la rocade ouest existante entre le «giratoire de l’université» et la route de Pau (RD 817), et la création d’une route nouvelle entre la route de Pau (RD 817, giratoire du lycée Adriana) et la route de Bordeaux (RD 935, giratoire de la «Villa Corinna»). Les objectifs de ce futur contournement sont nombreux. Il permettra de délester le réseau urbain du nord de l’agglomération d’une partie de son trafic, de renforcer les liens routiers sud-ouest et nord, de desservir les zones d’activités, d’améliorer les conditions de sécurité et enfin, de participer au développement économique et touristique du département. Au cours des vingt années à venir, le Conseil Général assumera le paiement du loyer d’investissement à hauteur de 3,25 millions d’euros HT et du loyer entretien et maintenance à hauteur de 350 000 euros HT. «Je me félicite du lancement de la réalisation de ce contournement après 30 ans d’attente», a souligné Daniel Frossard, conseiller général du canton de Bordères-sur-l’Echez. Et Josette Durrieu d’insister sur la volonté du Conseil Général des Hautes-Pyrénées d’engager des investissements structurants pour l’équipement du département. «Ce sont des investissements porteurs d’avenir. Nous ne renonçons pas à ce que les Hautes-Pyrénées retrouvent un second souffle dans le domaine industriel.» Rendez-vous est déjà pris mi-2011 pour la pose de la première pierre et en mai 2013 pour l’inauguration de ce contournement très attendu.

Tags:

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>