Une partie des militaires de Tarbes vont-ils devoir quitter la ville ? (Archives).

Cela fait déjà deux fois que le maire de Tarbes évoque ce sujet. Un des deux régiments militaires tarbais serait-il menacé de départ vers une autre ville ? Voire une autre région, puisque la destination de Carcassonne a été même évoquée par notre confrère Jean-Louis Toulouze, responsable éditorial du Groupe Dépêche du Midi, lors du débat opposant Gérard Trémège à Jean Glavany, dans le cadre des élections cantonales sur Pic FM.

« Je me suis battu sur le maintien de nos deux régiments. J’entends aujourd’hui qu’un de nos deux régiments serait menacé, comme ce fut le cas il y a quelques années », explique Gérard Trémège, le maire de Tarbes. Déjà, le poids politique de Philippe Dhouste-Blazy et l’engagement des élus locaux avaient permis à la ville de Tarbes de conserver le 1er régiment de Hussards parachutistes et le 35e Régiment d’artillerie parachutiste. La réforme de la carte militaire en France avait également préservé les deux régiments à Tarbes. Quand sera-t-il demain ?

« S’il le faut, j’irai me battre avec vous si vous êtes élu député ce dimanche », ajoute Gérard Trémège. « Je ne suis pas au courant, mais j’en parlerai au Ministre de la Défense », a répondu Jean Glavany.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>