Faits divers Pyrénéesinfo

Un drame horrible s’est déroulé à Tarbes ce mardi 22 juin 2010. C’est dans la matinée, alors qu’elle vient prendre son service, qu’une aide-ménagère découvre le corps sans vie de la retraitée dont elle s’occupe. Colette Tanguy, âgée de 79 ans, gît dans une mare de sang. Une scène « abominable » pour le Procureur de la République, lorsqu’il s’agit de décrire le lieu du drame. La vieille dame, handicapée, vivait au rez-de-chaussée de la résidene Carré Plein Centre, près de la place au Bois à Tarbes. C’est en voyant par la fenêtre la scène que l’aide-ménagère prévient les secours. Les sapeurs-pompiers et la police ont du pénétrer par le balcon, la porte d’entrée étant verrouillée. C’est peut-être par là aussi que le ou les agresseurs auraient pu pénétrer dans la soirée de lundi dans l’appartement de la vieille dame seule.
On ne connaît pas encore les raisons de cet acte, ni l’arme utilisée. Dans leur édition de ce mercredi, nos confrères de la Nouvelle République des Pyrénées avancent l’hypothèse d’une arme blanche. Les enquêteurs de la section de recherche de pau seront chargées d’identifier le type d’arme et l’auteur de ce crime affreux. Durant toute la journée de mardi, les prélèvements ont été réalisés. Dans la résidence où vivait la retraitée, c’est bien sûr la consternation et l’inquiétude face à crime qui, selon le procureur de la République Gérard Aldigé, « ne correspond pas vraiment à Tarbes ».
Source : La Nouvelle République des Pyrénées.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>