Est-ce la même bande ou un simple hasard dans l’agenda des faits-divers ? Alors qu’un automobiliste se faisait braquer sa voiture à Pau lundi soir, à 19h45, c’est une mère de famille qui a subi le même sort trois quart d’heure plus tôt dans la banlieue de Tarbes. Il est 19 heures quand la jeune femme circule dans sa voiture, rue du XI-Novembre à Aureilhan. A ses côtés, sa belle-sœur et son fils âgé de 8 ans. Après quelques courses, elle rentre dans sa famille quand deux hommes traversent la route devant elle, alors qu’elle approche du rond-point. Elle freine et tente de renseigner l’homme en baissant la vitre. C’est là qu’il sort une arme, pointée sur la tempe de la conductrice. Il l’oblige à descendre, tout comme sa passagère et son fils. Le temps de quelques minutes, et les deux agresseurs s’enfuient avec le véhicule. D’après le témoignage de la victime recueilli par nos confrères de La Semaine des Pyrénées, les deux agresseurs seraient deux jeunes âgés entre 18 et 22 ans. Ce n’est qu’en montant dans la voiture pour s’enfuir qu’ils ont enfilé un bas pour se cacher le visage. Mais comme tout car-jacking, l’agression a été rapide et la mère de famille, encore troublée, n’était pas en mesure de décrire précisément leur visage.
Selon nos informations, la voiture volée lundi soir aurait été retrouvée le lendemain matin à Soumoulou par les gendarmes. Faut-il faire un lien avec le carjacking qui s’est déroulé moins d’une heure après à Pau. Le SRPJ de Pau sera chargé de le dire.

Reportage © Pyrénéesinfo/Eric Bentahar.
Source : La Semaine des Pyrénées
Photo © Pyrénéesinfo Images.

Tags:

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>