Un jury sera là pour évaluer la qualité des prairies fleuries au coeur du Parc national des Pyrénées.

Le concours des prairies fleuries, co-organisé par le Parc national des Pyrénées et la Chambre d’agriculture des Hautes-Pyrénées, est reconduit cette année. Il concerne les vallées d’Aure et de Campan, en aire optimale d’adhésion du Parc national des Pyrénées.
Ce concours se déroule à l’identique sur 30 parcs nationaux et régionaux. L’objectif est de promouvoir les pratiques agricoles qui, par la fauche et le pâturage, entretiennent et contribuent à la richesse de prairies de grande valeur écologique. En effet, les prairies naturelles sont des parcelles à forts enjeux agronomiques (foin, alimentation du troupeau), écologiques (floristique et faunistique) et paysagers et culturels. Au-delà de la reconnaissance de ces pratiques, le concours vise à promouvoir les produits agricoles de qualité sur ce territoire. Ainsi, les prairies naturelles font partie intégrante des systèmes de production et participent au maintien de l’ouverture des paysages, à la conservation de la biodiversité, et à la qualité des produits.
Tout agriculteur exploitant une prairie permanente sur le territoire du Parc national des Pyrénées des vallées d’Aure et de Campan, gérée par la fauche, non semée et naturellement riche en espèces végétales, peut participer au concours. Un jury local aux compétences complémentaires (agronomie, flore, environnement, architecture et paysage) aura comme objectif de repérer les plantes indicatrices de la qualité des prairies et de récompenser le meilleur équilibre entre valeur écologique et valeur agricole. Le jury se déplacera sur les parcelles les 19 et 20 juin. Les agriculteurs souhaitant participer au concours peuvent s’inscrire auprès de Béatrice Loncan de la Chambre d’Agriculture des Hautes-Pyrénées au 05 62 43 05 16 ou de Jean-Guillaume Thiébault du Parc national des Pyrénées au 05 62 54 16 52.
Plusieurs prix locaux sont en jeu. Le gagnant du prix « excellence » participera au concours du massif pyrénéen et au concours national. En 2010, Denis Laporte, jeune agriculteur à Viella, a remporté le 1er prix national dans la catégorie prairie de fauche maigre. Mathieu Dulout d’Artalens-Souin a décroché le prix d’excellence du Parc national des Pyrénées en 2011.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>