Voici le communiqué de presse de l’association pour la défense et la protection des vallées pyrénéennes de Saux et de la Gela, opposée au projet d’Unité touristique nouvelle entre Piau-Engaly (Vallée d’Aure) et Bielsa (Espagne).

«Initialement prévue le 16 juin 2011, la présentation du dossier de demande d’autorisation d’Unité Touristique Nouvelle UTN « Piau-Engaly Bielsa » qui devait être faite à la commission spécialisée UTN du Comité de Massif des Pyrénées le 4 octobre à Toulouse est l’objet d’un nouveau report à une date non fixée.

« Ce report fait suite à une demande du maire d’Aragnouet, en relation avec un calendrier électoral espagnol chargé (élections régionales et législatives) et donc peu propice en ce moment à la mobilisation des partenaires aragonais du projet. »

L’A.D.P.S.G. (Association pour la Défense et la Protection des Vallées Pyrénéennes de Saux et de La Gela) s’étonne du motif invoqué pour ce report dans la mesure où le supposé partenaire aragonais est le gouvernement d’Aragon et que les élections régionales qui ont mis en place la nouvelle majorité (Parti Populaire allié avec le Parti Aragonais) se sont déroulées il y a maintenant plusieurs mois. Quant aux élections législatives espagnoles, elles n’ont, à notre connaissance, pas d’incidences directes sur le projet en question.

Dans ses différentes déclarations à propos des investissements de l’Aragon sur le marché de la neige, Luisa Fernanda Rudi, présidente du Gouvernement  autonome d’Aragon, ne s’est jamais prononcée en faveur de la création de station de ski sur le territoire français que défendait son prédécesseur Marcelino Iglesias (RadioHuesca.com : Sin novedad en la unión de Bielsa con Piau-Engaly). Elle opte plutôt pour la mise en place d’une union entre les trois stations aragonaises de Candanchu, Astun et Formigal (Nevasport du 31 juillet 2011 : Apoya unir Astun, Formigal – No a Bielsa Piau-Engaly) et du développement de la station de Cerler via la Castanesa (RadioHuesca.com :

http://www.radiohuesca.com/Hemeroteca/Noticia.aspx?codigo=512439).

Au sein même de l’Aragon, la Comarca de Sobrarbe par le biais de son président Enrique Campo Sanz, s’offusque du fait que le projet Piau-Bielsa puisse passer après l’union des trois stations aragonaises (Heraldo.es du 8 août 2011 : Sobrarbe exige priorizar la ampliación de Piau a Bielsa).

En ce qui nous concerne, nous avons toujours estimé que « les conditions générales de l’équilibre économique et financier du projet », éléments constitutifs du dossier UTN, n’étaient pas réunies dans ce projet (absence d’engagement financier ferme des partenaires et prévisions économiques surévaluées). Cette remarque avait été signifiée par notre association dans le cadre de la consultation publique UTN. Alors pourquoi reporter, et non retirer, un dossier portant de graves atteintes à l’environnement et qui est économiquement bancal depuis le début ?

L’initiateur du projet espère-t-il un revirement de la position du gouvernement aragonais et une meilleure situation économique en Espagne ? Si tel est le cas, le dossier n’est pas près d’être représenté.

Cristallisant l’opposition à ce projet, l’Association pour la Défense et la Protection des Vallées Pyrénéennes de Saux et de La Gela compte demander aux élus aragonais de prendre une position officielle et définitive sur le sujet. Cela évitera de mobiliser des énergies inutilement de part et d’autre… »

Communiqué.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>