Jean-Pierre Artiganave, secrétaire départemental de l'UMP (Pyrénéesinfo Images).

« Ce n’est pas une candidature d’opportunité, mais de conviction. C’est une décision que j’ai prise il y a plusieurs mois ». Jean-Pierre Artiganave a officialisé sa candidature pour les prochaines élections législatives sur la seconde circonscription des Hautes-Pyrénées.

Le maire de Lourdes met ainsi fin aux rumeurs le concernant sur la cité mariale depuis plusieurs semaines. Avec sérénité mais détermination, il a expliqué devant la presse des Hautes-Pyrénées sa volonté de porter les couleurs de son parti dans cette campagne électorale qui s’annonce riche localement. « Je vais porter des idées qui sont les miennes, dans un esprit d’ouverture. J’ai des convictions. Mais je peux détonner par rapport au formatage de ma famille politique », explique Jean-Pierre Artiganave.

Une campagne « dans le respect des uns et des autres » où il veut être « le candidat de la diversité » dans un département fortement ancré à gauche. « Il serait mieux que ce département soit multi-représenté », ajoute Jean-Pierre Artiganave, face aux cinq parlementaires actuels uniquement issus des rangs du PS et du PRG.

Les prochaines semaines seront celles du programme et des grands dossiers qu’il portera. Mais aussi celles du choix du suppléant. Homme ou femme, du Pays Toy, de la Vallée des Gaves ou du Val d’Adour, le choix n’est pas encore fait. Seule chose de sûr, ce sera une nouvelle génération qui sera à ses côtés. « Le choix du suppléant sera fait dans l’idée de la transmission. Ce ne sera pas une potiche politique. Je veux faire confiance aux jeunes et les porter vers le mandat. On souffre trop d’une absence de représentation des nouvelles générations », note le maire de Lourdes et candidat aux Législatives.

Jean-Pierre Artiganave promet une campagne nouvelle, avec d’autres formes de rencontres avec les électeurs. En attendant, reste à connaître ses futurs adversaires. Si Marie-Pierre Vieu a déjà posé sa candidature sur la seconde circonscription pour le Front de Gauche, la députée PRG sortante Chantal Robin-Rodrigo ne l’a pas encore fait. Réponse lundi prochain…

Tarbesinfo, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>