La liste d'Union des Entrepreneurs des Hautes-Pyrénées, conduite par François-Xavier Brunet, sera la seule en lice pour l'élection à la CCI de Tarbes et des Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

La liste d’Union des Entrepreneurs des Hautes-Pyrénées, conduite par François-Xavier Brunet, sera la seule en lice pour l’élection à la CCI de Tarbes et des Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

François-Xavier Brunet retrouvera son poste de président de la CCI de Tarbes et des Hautes-Pyrénées en novembre prochain. Une élection sans surprise car une seule liste, portée par le président sortant, a été déposée auprès des services de la Préfecture des Hautes-Pyrénées.

La seule incertitude pour cette élection portera donc sur la mobilisation des chefs d’entreprise pour se rendre aux urnes. Du 21 octobre au 2 novembre 2016, c’est par courrier ou par vote électronique que les électeurs pourront se prononcer. « C’est le premier vote électronique institutionnel dans les Hautes-Pyrénées », souligne François-Xavier Brunet.

Pour briguer un nouveau mandat à la tête de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Tarbes, le président sortant (et premier adjoint au maire de Tarbes) a choisi le rassemblement des principaux secteurs d’activités mais aussi des syndicats de patronats. La CGPME et le Medef soutiennent cette « liste d’union des entrepreneurs des Hautes-Pyrénées ».

« Les principes généraux pour la composition de la liste sont la fidélité à l’engagement des hommes et des femmes qui m’accompagnent ; le renouvellement à 50% et le rassemblement de toutes les formes d’entreprises », souligne la tête de liste.

Soulignant le rôle de représentation des entreprises et d’animation économique du territoire d’une CCI territoriale, François-Xavier Brunet explique que « cet engagement répond à la conviction importante d’être mobilisé dans cette institution qui ne sert pas aux ambitions personnelles mais pour l’économie du territoire. »

La prochaine mandature sera plus que jamais importante pour accompagner l’évolution naturelle – mais à marche rapide – de l’économie bigourdane, tant pour le secteur industriel que pour les commerçants de proximité. Mais aussi l’évolution des CCI en France qui voient la régionalisation prendre de l’ampleur, dans un contexte de baisse des dotations et l’évolution des actions.

Si la digitalisation est un vœu pour la prochaine mandature, elle s’alliera au besoin d’innovation, d’internationalisation et de médiation (à l’image de la nouvelle structure mise en place par la CCI et ses partenaires dès la rentrée de janvier 2017).

L’autre grand enjeu, outre l’emploi comme souligné par Christophe Pontens, sera d’arriver à travailler avec les autres chambres consulaires limitrophes, afin de créer un pôle économique d’équilibre entre deux régions où Bordeaux et Toulouse restent des pôles d’attraction très forts.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Истёк срок регистрации доменаwwtunnel.com