Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, a adressé ce mardi 28 juin 2011 un courrier à Thierry Mariani, secrétaire d’Etat chargé des transports, concernant la «Palombe bleue», train circulant quotidiennement entre Hendaye-Tarbes et Paris. L’Etat s’était engagé le 13 décembre 2010 avec la SNCF à assurer la pérennité de certaines dessertes ferroviaires nationales à travers une convention jusqu’au 31 décembre 2013. Dans son courrier, le président de Région rappelle cet engagement. «Si le changement d’itinéraire, dû au lancement d’un programme de  travaux d’ampleur entre Tours et Bordeaux semble tout à fait légitime, le changement de périodicité n’apparaît pas justifiée et a des conséquences importantes sur l’attractivité et le tourisme local», poursuit Martin Malvy.
Cette décision se traduit par la suppression d’un aller-retour du lundi au jeudi (hors vacances scolaires) entre Tarbes et Paris sur les six existants en 2011.  «Pour cette raison, ajoute Martin Malvy dans sa lettre au ministre, je vous demande de veiller au respect des termes de la convention contractée avec la SNCF en demandant le rétablissement de la périodicité quotidienne pour le train de nuit Paris-Hendaye Tarbes, l’itinéraire alternatif par Toulouse étant bien évidemment nécessaire».
Le président de la Région Midi-Pyrénées indique par ailleurs qu’il souhaite qu’une réflexion puisse être engagée conjointement avec les services de l’Etat sur les modalités de concertation en cas de modification de l’offre de référence des trains d’équilibre du territoire et également des trains TER. Par ailleurs, les élus régionaux ont adopté lors de l’assemblée plénière du mardi 28 juin 2011 un vœu pour la préservation de la «Palombe bleue».

Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, a adressé ce mardi 28 juin 2011 un courrier à Thierry Mariani, secrétaire d’Etat chargé des transports, concernant la «Palombe bleue», train circulant quotidiennement entre Hendaye-Tarbes et Paris. L’Etat s’était engagé le 13 décembre 2010 avec la SNCF à assurer la pérennité de certaines dessertes ferroviaires nationales à travers une convention jusqu’au 31 décembre 2013. Dans son courrier, le président de Région rappelle cet engagement. «Si le changement d’itinéraire, dû au lancement d’un programme de  travaux d’ampleur entre Tours et Bordeaux semble tout à fait légitime, le changement de périodicité n’apparaît pas justifiée et a des conséquences importantes sur l’attractivité et le tourisme local», poursuit Martin Malvy. Cette décision se traduit par la suppression d’un aller-retour du lundi au jeudi (hors vacances scolaires) entre Tarbes et Paris sur les six existants en 2011.  «Pour cette raison, ajoute Martin Malvy dans sa lettre au ministre, je vous demande de veiller au respect des termes de la convention contractée avec la SNCF en demandant le rétablissement de la périodicité quotidienne pour le train de nuit Paris-Hendaye Tarbes, l’itinéraire alternatif par Toulouse étant bien évidemment nécessaire». Le président de la Région Midi-Pyrénées indique par ailleurs qu’il souhaite qu’une réflexion puisse être engagée conjointement avec les services de l’Etat sur les modalités de concertation en cas de modification de l’offre de référence des trains d’équilibre du territoire et également des trains TER. Par ailleurs, les élus régionaux ont adopté lors de l’assemblée plénière du mardi 28 juin 2011 un vœu pour la préservation de la «Palombe bleue».

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>