Santé

Comment devenir cultivateur de CBD ?

Le CBD ou encore le cannabidiol est le cannabinoïde le plus présent dans le cannabis brut, juste après le THC. Substance non-psychoactive, il est très prisé pour ses bienfaits antidépresseurs, décontractants ou encore inflammatoires. De plus, sa production offre des retours sur investissement assez intéressants. Voici quelques conseils pour devenir cultivateur de CBD.

Connaître la réglementation en vigueur

Le marché européen est le deuxième plus grand marché de cannabidiol du monde. Le CBD est légal en Europe et plus précisément en France. Étant donné qu’il est produit à partir du chanvre, tout le monde a la possibilité de le produire, pourvu qu’on soit en possession d’une autorisation. Toutefois, les autorités européennes ont mis en place un certain nombre de règles :

  • Il existe une liste de plants de chanvre établie par le ministère de la Santé. Il s’agit en effet d’une vingtaine de variétés autorisées par un arrêté ministériel. Quiconque, voudra se lancer dans la production devra choisir les plants à cultiver dans cette liste.
  • Les producteurs de CBD ne doivent pas vanter ses vertus médicinales pour favoriser la commercialisation. Ce qui rend donc toute publicité du CBD médicinal ou thérapeutique interdite. Toutefois, les producteurs pourront avancer qu’il est possible d’utiliser le CBD comme un complément alimentaire.
  • Les producteurs de CBD devront s’accorder avec les teneurs prévues par le gouvernement.
  • L’utilisation commerciale de la fleur est interdite par la loi. Il est également interdit de procéder à une extraction de CBD depuis la fleur.

Ces règles ont pour but de bien encadrer le secteur de la production de cannabis et d’éviter la dérive.

S’informer sur la commercialisation

Une règle importante du marketing consiste à vendre avant de produire. Il s’agit alors de connaître la situation du marché et de s’assurer de son intérêt pour le produit avant de se lancer dans la production. Très récemment, la Cour de justice de l’Union européenne a reconnu les bienfaits de la commercialisation du CBD sur le marché. Il a été reconnu que cette molécule n’a aucune incidence psychotrope ni nocive sur la santé du consommateur. Cette décision de la cour de justice favorise un accroissement de l’engouement de la population pour les produits issus du CBD.
Toutefois, les autorités ont mis en place certaines réglementations pour faciliter un meilleur cadrage du secteur de la commercialisation et pour éviter tout dérapage. En effet, selon le site spécialisé autourducbd.com les produits contenant du CBD doivent provenir d’une variété de plantes de cannabis avec une teneur de THC inférieure à 0,2 %. De plus, le CBD utilisé doit provenir précisément des fibres et de la graine de la plante.

Conseil pour la culture

Pour ce qui est de la culture du cannabis, vous avez le choix entre l’utilisation des plants et l’utilisation de la graine. Si vous êtes un débutant, il est recommandé d’utiliser la graine plutôt que les plants, car ces derniers sont beaucoup plus difficiles à faire croître. Pour faire germer les graines de cannabis, il est recommandé de se servir d’une serviette en papier et d’une assiette.

Il faut ensuite mettre les grains dans la serviette et les placer dans l’assiette. La première assiette devra être recouverte avec une seconde assiette dans le but de protéger les graines de cannabis. Quelques jours après cette opération, vous verrez les radicelles apparaître à travers la serviette. Ça y est. C’est le bon moment pour planter les graines dans la terre. Faites attention à ne pas abîmer les racines et enfouissez-les en profondeur. Ce processus peut paraître épuisant, mais les résultats seront à la hauteur de vos attentes.

Une fois que la plante commence à pousser, vous devez veiller à son entretien quotidien. Il s’agit de l’arrosage sur une base journalière, car le cannabis à une forte demande en eau. Il est recommandé à ce niveau de l’arroser abondamment puis de patienter jusqu’à ce que la terre soit sèche pour reprendre l’arrosage. À chaque arrosage, assurez-vous que le volume d’eau apporté à la plante soit supérieur au quart du volume du pot.
Vous pourrez également recourir aux engrais et autres stimulants pour favoriser la croissance. En effet, le cannabis a besoin de micronutriments pour favoriser sa croissance. Il peut arriver que la terre et l’eau disponible n’arrivent pas à apporter ces éléments à vos plants. Heureusement, il existe sur le marché de nombreux engrais spécialement conçus pour stimuler la croissance des plantes.