Le Slalom de la Ville de Tarbes demande dextérité et adresse (J.P. Cazaux – IMEC).

Ce dimanche 11 septembre 2011, le parking de l’Autoport Kennedy  accueillera les concurrents du 14e Slalom Poursuite de la Ville de Tarbes. Organisé par l’équipe de l’Ecurie Bigorre Tarbes Auto Sport avec le concours des bénévoles des villages d’Osmets et Luby, cette seconde  rencontre de la saison 2011  du Comité du Sport Auto Midi-Pyrénées, pourrait bien une nouvelle fois échoir au Gersois Jean-Jacques Derrey, vainqueur des deux éditions précédentes.

Cette discipline est un cas à part dans le sport automobile. En effet la vitesse n’est pas le facteur déterminant pour bien se classer. Le pilote doit avant tout faire preuve de dextérité et d’adresse, pour se faufiler entre les quilles et les pneus qui délimitent le parcours. Toute quille bousculée et, la sanction tombe avec une pénalité  d’une seconde au classement de la manche. Les pneus bousculés peuvent amener à l’annulation d’une des trois  manches disputées pour le pilote maladroit. Cette discipline est aussi la rampe de lancement pour de nombreux amateurs qui, après avoir fait leur gamme entre quilles et pneus s’orientent vers des catégories supérieures, courses de côtes, rallyes, circuits,  à l’exemple de Sébastien Jacqmin, Franck Peille, Françis Laguarrue et autres. Les Bigourdans devraient une fois encore se présenter en force sur le parking Kennedy. Cazajous, Tournemouly, Bouche, Bonnet, Bordenave, Peille, Huzet, liste non limitative  tenteront de décrocher des podiums dans les différents groupes ou classes. Pour le classement scratch, Derrey déjà cité mais aussi Fierro, Carrère, Tournemouly et consort devront se livrer à un exercice de haute voltige pour décrocher la 1ère place de ce 14e slalom poursuite.

Comment  débuter en sport automobile sans se compliquer la vie ? Le slalom est une des rares disciplines à accueillir  des personnes qui ne possèdent  pas de  licence sportive. Pour  participer, il suffit de posséder  le  permis de conduire, la voiture : celle de tous les jours fera l’affaire, un casque et une paire de gants. Une occasion unique de connaître ou de découvrir sa capacité à maîtriser une auto dans un cadre parfaitement sécurisé sans prendre de risque. Ceux qui  souhaitent  participer à cette compétition, doivent   se  présenter au contrôle administratif sur le lieu de l’épreuve,  avec obligatoirement le permis de conduire et 26 euros pour l’obtention d’une licence à la journée.

Vérifications techniques et administratives Autoport Kennedy : samedi de 15h à 19h et dimanche de 7h à 9h. Essais libres et chronométrés de 9h05 à 12h. Début de la 1er des trois manches de course à 14 h, remise des prix à 18h30. Entrée : 5 euros, gratuite pour les moins de 12 ans.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>