Un an après les élections municipales, les candidats Front de Gauche repartent en campagne pour les Départementales (Pyrénéesinfo Archives, E.B.).

Un an après les élections municipales, les candidats Front de Gauche repartent en campagne pour les Départementales (Pyrénéesinfo Archives, E.B.).

Dans une campagne électorale marquée par de nouveaux découpages de canton, une absence de clarté sur les futures compétences du Conseil Général, une campagne très courte et un risque de faible mobilisation de l’électorat parfois échaudé, le Front de Gauche a décidé d’être offensif sur la politique nationale.

A l’image du vote du peuple grec qui a porté le parti Syriza au pouvoir sous la bannière « anti-austérité », les binômes du Front de Gauche veulent porter les couleurs de la lutte contre la baisse des dotations qui pourrait entraîner une baisse de la qualité des services rendus au public. Ainsi, le Front de Gauche veut « stopper ces cadeaux fait au grand patronat : où sont passés les 13 millions de crédits octroyés dans les Hautes-Pyrénées ? Nous n’en avons pas vu quelque contrepartie sur l’emploi et la santé des petites et moyennes entreprises. »

Les candidats du « Rassemblement citoyen avec le Front de Gauche » ne veut pas faire d’économie « sur l’essentiel » : la défense des services publics, un égal accès de tous sur tout le territoire, le maintien de l’hôpital de proximité, des bureaux de postes et des écoles ; mais aussi préserver l’accès à la culture, soutenir le maillage associatif et soutenir le développement de l’agriculture paysanne et de proximité.

L’emploi, le vivre-ensemble et la solidarité seront donc les mots clés d’une campagne où tous les ténors du Front de Gauche sont entrés sur le terrain de la campagne, en ville comme en rural. Avec un premier objectif : maintenir le seul conseiller général PCF en poste Jean Buron, mais aussi ouvrir d’autres brèches dans le département.

Les candidats Front de Gauche aux Départementales 2015 en Hautes-Pyrénées

Aureilhan-Séméac-Soues : Eric Barrouquère et Simone Gasquet (Roger Lescoute et Annie Baylac).

Bordères-sur-l’Echez : Jean Buron (sortant) et Andrée Souquet (François Rodriguez, Marlène Montoya).

Les Coteaux : André Dossat et Véronique Ducombs (Eric Mary et Marie-Noëlle Lefevre).

Haute-Bigorre : Bernard Aragnou et Angélique Sidou (Alain Amaré, Francette Minvieille).

Lourdes 1 : Michel Cassagne et Marie-Laure Eydeli Buffat (Marc Barrère et Monique Mazain).

Lourdes 2 : Didier Laurens et Monique Goudenne (Serge Almendro et Martine Bascaules).

Moyen-Adour : Claude Martin et Carmen Vilanova (Jean-Pierre Miravette et Ingrid Daroman).

Neste, Aure, Louron : Gilbert Dastugues et Maryse Klowskowsky (Jean Allenou et Agnès Cortes).

Ossun : Hervé Buffat et Ondine Perrier (Etienne Dasso et Maryse Fourcade).

Tarbes 1 : Hervé Charles et Marie-Pierre Vieu (Vincent Riccarrère et Charlotte Mauriès).

Tarbes 2 : Pierre Domengès et Rebecca Caley (Laurent Rougé et Marie-Josée Cortès).

Tarbes 3 : Manuel Espejo et Marie-Josée Sanchez (Gaël Colin et Cécile Ricard).

Val d’Adour, Rustan, Madiranais : Charles Rocheteau et Cathy Lenoac’h (Robert Dellerue et Nathalie Dannfald).

Vallée de l’Arros et des Baïses : Philippe Lacoume et Aurore Artigue (Hervé Carrère et Mélanie Linsolas).

Vallée de la Barousse : Francis Castéran et Yvette Lesage (Jean-Louis Foix et Françoise Campistrous).

Vallée des Gaves : Alain Danet et Régine Flament (Denis Daumas et Rosalie Millet).

Vic-en-Bigorre : Maurice Dussolier et Viviane Carcaillon (Philippe Lestrade et Evelyne Ricart).

Pyrénéesinfo, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>