Si Michel Pélieu devrait rester à la présidence, la configuration du Conseil Départemental va changer dans les Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Archives, E.B.).

Si Michel Pélieu devrait rester à la présidence, la configuration du Conseil Départemental va changer dans les Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Archives, E.B.).

Chaque élection cantonale révèle son lot de surprises. Même en changeant de nom, ces élections Départementales n’ont pas manqué à la règle ce dimanche 29 mars 2015 dans les Hautes-Pyrénées. Grand gagnant de ces premières élections « nouvelle formule », le Parti Radical de Gauche qui décroche huit cantons sur les dix-sept, grâce à des candidats de poids et des binômes judicieux sur de nombreux cantons pour élargir l’électorat. Le président du Conseil Général sortant, Michel Pélieu, a montré la voix dès le premier tour en étant largement élu avec son binôme socialiste de la vallée d’Aure Maryse Beyrié.

Au second tour, les autres binômes PRG ont suivi : Bernard Verdier (associé à Monique Lamon) dans les Côteaux, Jacques Brune (associé à Nicole Darrieutort, ancienne remplaçante de Roland Castells) sur la Haute-Bigorre, Josette Bourdeu et Bruno Vinualès sur Lourdes 2, Jean-Christian Pedeboy et Isabelle Loubradou sur le Moyen Adour (Barbazan, Laloubère, Odos, Horgues…), Joëlle Abadie et André Fourcade sur la Vallée de l’Arros et des Baïses, Chantal Robin-Rodrigol et Louis Armary sur la Vallée des Gaves, et Laurent Lages et Pascale Peraldi sur la Vallée de la Barousse.

Sur ce dernier canton, la première surprise de la soirée électorale a descendu rapidement le plateau de Lannemezan pour rejoindre les états majors des partis en plaine. Josette Durrieu, sénatrice PS et conseillère générale sortante (présidente du Département durant trois ans), a été battue par le binôme PRG. Si le second tour s’annonçait difficile pour la candidate socialiste, alliée au secrétaire fédéral du PS dans les Hautes-Pyrénées, sa défaite a surpris après trente années passées au Conseil Général.

Le second tour a été difficile pour les candidats socialistes, qui ne conservent que quatre cantons, soit moitié moins que le PRG. Jean Glavany retrouve son siège en compagnie de Geneviève Isson sur le canton d’Aureilhan, après un duel face au Front National. Même configuration pour Jean Guilhas sur le canton du Val d’Adour, qui retrouve naturellement son siège. Autres sortants socialistes, Frédéric Laval et Virginie Siani conservent l’unique canton de Tarbes resté à gauche. A Vic-en-Bigorre, le duel gauche-droite a tourné en faveur de Bernard Poublan et Isabelle Lafourcade, face au maire de Vic, Clément Menet.

A droite, la victoire a été moins belle qu’espérée par l’état major de l’UMP et de l’UDI des Hautes-Pyrénées. Sauf à Tarbes où l’Entente Républicaine décroche deux des trois cantons à la faveur de l’élection de Gilles Craspay et Andrée Doubrère sur Tarbes 2, David Larrazabal et Laurence Ancien sur Tarbes 3. Un troisième canton reste à droite à Lourdes 1 avec la victoire de José Marthe. Seul Jacques Béhague perd son siège dans une « ancienne » version de l’Entente Républicaine à trois sièges. Désormais, six élus de droite siégeront à l’assemblée départementale.

Au Front de Gauche, Jean Buron met fin aux habitudes électorales du canton de Bordères/Echez, connu pour changer d’élu à chaque élection. Mais le maire de Bazet ne sera plus le seul représentant du Front de gauche à l’assemblée puisqu’à la faveur des binômes, deux conseillers communistes seront autour de la table du Conseil Général.

Enfin, Ossun où le candidat PRG n’a pas su convaincre la majorité des électeurs. Michel Ricaud est distancé d’une poignée de voix par le maire de Bénac, Georges Astuguevielle, et Catherine Villegas. Deux candidats sans étiquette qui seront sûrement approchés de très près par les différents groupes politiques avant l’élection du président du Conseil Départemental ce jeudi 2 avril 2015, même si Michel Pélieu devrait retrouver facilement son siège de président.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>