Les partis centristes des Hautes-Pyrénées se sont retrouvés pour former l'UDI (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

La ligne de mire est claire : les municipales de 2014. Ce sont les prochaines échéances électorales et l’UDI a décidé d’être prêt pour cela. Localement comme nationalement. Le nouveau mouvement politique initié par Jena-Louis Borloo est désormais sur les rails. L’Union des Démocrates et Indépendants rassemblera, dans les Hautes-Pyrénées, le Parti Radical Valoisien, l’Alliance Centriste, La Gauche Moderne et le Nouveau Centre. « L’UDI sera positionné contre centre droit. Il s’agit d’affirmer les valeurs du centre : l’Europe, le social, l’humanisme… Et affirmer clairement un positionnement centre droit. L’UDI sera un mouvement en opposition avec la gauche », explique Gilles Craspay, le président départemental du Parti Radical Valoisien. Un clin d’œil a peine déguisé au Modem, dont le chef de file veut être un centre associé à la droite ou à la gauche en fonction des circonstances politiques ou locales.

Si l’acte fondateur aura lieu le 21 octobre prochain, l’envie des différents partis centristes de se réunir n’est pas né cet été. « Les liens ont été tissés depuis les élections cantonales de 2011 », indique Sylvie Izdag, présidente de l’Alliance Centriste. L’UDI se veut un parti à part entière, où les adhérents pourront être soit de l’UDI, soit d’un parti associé, soit des deux. Une organisation pratique qui sera définie dans les prochaines semaines. En attendant, tous se préparent pour les prochaines élections municipales. « Nous devons avoir un parti en ordre de marche, former des listes ou se mettre dans un jeu d’alliance avec nos voisins de l’UMP. »

Avec ses valeurs centristes, l’UDI veut trouver une place complémentaire du grand parti de droite. « Les Hautes-Pyrénées ne sont pas marquées fortement par des valeurs de droite. L’UMP a tout perdu ces dernières années, hormis Tarbes, Lourdes et Bagnères-de-Bigorre. Dans une configuration où le terrain est plus favorables à des idées centristes, notre objectif est d’entrer en reconquête », conclut Gilles Craspay.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>