Les deux candidats du Front de Gauche, et leurs suppléants, débutent leur campagne dans les Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Les deux candidats du Front de Gauche, et leurs suppléants, débutent leur campagne dans les Hautes-Pyrénées (Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR).

Si de nombreux électeurs de gauche regrettent l’accord impossible entre Benoît Hamon (PS) et Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise), le mouvement de Jean-Luc Mélenchon a également refusé un accord avec le Front de Gauche autour des élections législatives. Et même si le Front de Gauche soutient le candidat à la présidentielle de la France Insoumise, il sera face aux autres candidats de gauche lors des élections de juin prochain. « Son programme reste le plus proche du notre. C’est pourquoi il reste notre candidat à l’élection présidentielle », explique Hervé Buffat, le responsable du PCF des Hautes-Pyrénées.

Dans les Hautes-Pyrénées, Marie-Pierre Vieu et Philippe Lacoume porteront les couleurs du Front de Gauche (et du Parti Communiste) aux élections législatives, face aux candidats de la France Insoumise, du PS, du PRG, de Lutte Ouvrière, du NPA et d’En Marche ! « On part dans l’état d’esprit du Front de Gauche et de Tarbes Citoyenne. On a notre vécu pour accréditer notre démarche ; nous avons un projet pour une politique alternative qui répond aux aspirations et aux urgences sociales », note Marie-Pierre Vieu.

Sur la première circonscription, le maire de Calavanté, Philippe Lacoume, sera associé à l’adjointe au maire d’Aureilhan Simone Gasquet. « J’ai vécu la politique d’austérité du PS contre les communes. Je veux proposer une candidature de terrain, issue du terrain, et qui a une expérience locale », explique le candidat Front de Gauche. « Nous allons mener une campagne de terrain, écouter les gens et s’investir dans une campagne dynamique et rassembleuse », ajoute sa suppléante.

Sur la seconde circonscription, l’élue tarbaise portera les couleurs du Front de Gauche. « C’est une campagne importance, car on est au bout d’une époque. La politique et la gauche sont en véritable crise, au bout d’une histoire. Il faut tourner la page du quinquennat Hollande », commente Marie-Pierre Vieu. Elle sera secondée par Vincent Ricarrère pour Ensemble. « Le Front de Gauche n’est pas mort, sa logique est toujours d’actualité et doit se poursuivre », explique-t-il.

La campagne démarre déjà à gauche où quasiment tous les candidats ont été désignés face aux deux sortants : Jean Glavany (PS) et Jeanine Dubié (PRG). Avec le risque de disperser fortement les voix des électeurs de gauche.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>