Le Tarbes Gespe Basket évoluera la saison prochaine en Ligue 2, après son dépôt de bilan (DR).

Le Tarbes Gespe Basket évoluera la saison prochaine en Ligue 2, après son dépôt de bilan (DR).

Depuis plusieurs jours, l’avenir du Tarbes Gespe Basket inquiète élus et amoureux du sport. Face à une dette importante, le club de basket féminin de Tarbes a du déposer son bilan face au tribunal de commerce de Tarbes. Un redressement judiciaire pour une période de six mois a été accepté par le tribunal, avant de statuer sur l’avenir du club.

Lors de la séance du conseil municipal du mardi 26 mai 2015, le maire de Tarbes, Gérard Trémège, est revenu sur les déboires financiers du club. L’occasion de présenter les chiffres réels des difficultés financières du TGB.

A commencer par la dette du club. 257 000 euros de dettes exigibles (salaires, charges sociales, URSAFF…) auxquels s’ajoutent 154 000 euros d’emprunts bancaires, dont certains sont cautionnés par la ville de Tarbes et par les dirigeants du TGB. Face à cela, 140 000 euros de subventions publiques restent à percevoir du Département et de la Région notamment.

Si la situation est difficile, elle n’est pas nouvelle. « Le TGB rencontre en fin de saison les mêmes difficultés de trésorerie. Les années précédentes, le président faisait une avance sur ses deniers personnels pour faire la jointure entre la cessation de paiement et les versements. Cette année, personne ne l’a fait », explique le maire de Tarbes. Le club s’est donc retrouvé en cessation de paiement, et a du déposer le bilan.

Or, l’article 306 du règlement de la Fédération Française de Basket prévoit une relégation automatique en catégorie inférieure en cas de dépôt de bilan. Une chose est donc sûre « nous n’aurons plus d’équipe professionnelle l’an prochain à Tarbes », indique Gérard Trémège.

C’est dans ce contexte compliqué que le conseil municipal de Tarbes devait voter une subvention exceptionnelle de 50 000 euros pour le TGB, afin de les accompagner dans les dépenses du Challenge Round. Une subvention décidée avant la connaissance des déboires financiers du club. « Je vais vous proposer de voter cette subvention, mais elle ne sera versée que si le club est en mesure de fonctionner en Ligue 2 », ajoute le maire de Tarbes.

De son côté, l’opposition Front de Gauche, par la voix de Marie-Pierre Vieu et Dominique Montamat, a demandé une transparence sur les finances du club et la plus value du TGB pour la ville de Tarbes.

Reste désormais à savoir si le TGB pourra monter une équipe en Ligue 2, et ce qu’il en deviendra des centaines d’enfants qui pratiquent le sport dans le club, tout comme de l’avenir de ses salariés.

Pyrénéesinfo Tarbes, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>